WRC / Suède, ES5-8 : Neuville emmène un triplé Hyundai

WRC / Suède, ES5-8 : Neuville emmène un triplé Hyundai

Après une matinée marquée par les belles performances des Hyundai, malgré une résistance d’Ott Tänak sur sa Toyota, l’après-midi a repris dans les mêmes conditions difficiles, tant décriées par les pilotes, qui n’ont toujours pas favorisé les ouvreurs.

Dans l’ES5, c’est Hayden Paddon qui signe le scratch, son premier de la saison, devant les surprenants Craig Breen et Esapekka Lappi. Mikkelsen, Ostberg et Neuville assurent en terminant près des trois hommes. En revanche, Tänak et Ogier perdent chacun plus de vingt secondes, ce qui renvoie l’Estonien presque hors du top 10.

C’est Craig Breen qui signe le meilleur temps de l’ES6 devant Mikkelsen et Paddon qui sont à égalité, trois secondes derrière le pilote Citroën. Ogier, qui qualifie ce rallye de blague, lâche encore 35 secondes, tandis que Tänak en concède près de 30 aussi. Lappi est le plus grand perdant de cette spéciale après une sortie de piste qui gène le fonctionnement de son radiateur et ralentit son moteur.

L’ES7 est remportée de nouveau par Craig Breen qui s’illustre lors de cette première journée en étant le seul rival des Hyundai à leur résister. Il devance Neuville, Ostberg, Lappi et Mikkelsen. Du côté de Tänak, ce sont 20 secondes qui sont perdues et il ne garde sa neuvième place que grâce à une contre performance de Kris Meeke. Sébastien Ogier, résigné, lâche 50 secondes de plus dans cette spéciale.

L’ES8, longue de neuf kilomètres, ne cause pas de grands changements au classement et c’est de nouveau Hayden Paddon qui signe le meilleur temps devant ses équipiers, Neuville et Mikkelsen. Lappi signe un nouveau top 5, tout comme Ostberg, tandis que Breen lâche une dizaine de secondes. Tänak, Meeke et Ogier sont de nouveau les grands perdants de ce chrono, contrairement à Latvala qui sauve l’honneur.

Au classement général, ce sont trois Hyundai qui terminent sur le podium provisoire de cette première journée. Neuville devance Mikkelsen de 4,9 secondes et Paddon de 12,1 secondes. Cependant, le Néo-Zélandais n’est pas tranquille car Breen est à une demi-seconde et Ostberg à 1,1 seconde. Suninen suit, devant un trio de Toyota, éparpillées en près d’une minute, et Meeke. L’addition est la plus corsée pour M-Sport avec Evans 11e à 2 minutes 41 et Ogier 12e à 2 minutes 46.