WRC / Suède, ES1-4 : Neuville mène la charge, Ogier en difficulté

WRC / Suède, ES1-4 : Neuville mène la charge, Ogier en difficulté

Comme souvent, la première spéciale n’est pas du tout révélatrice puisqu’il s’agit de la super spéciale d’une poignée de kilomètres, destinée à faire le spectacle dans les rues de Karlstad. Ott Tänak est le plus prompt, devant Jari Matti Latvala et Mads Ostberg, mais les écarts ne sont que de trois et six dixièmes entre Tänak et ses rivaux.

L’ES2, disputée ce matin, a vu Tänak enchaîner sur un deuxième scratch. L’Estonien devance Andreas Mikkelsen, Ostberg et Thierry Neuville de six secondes. Sébastien Ogier perd immédiatement beaucoup de temps puisqu’il concède, en sa position d’ouvreur, douze secondes à Tänak.

Dans l’ES3, les pilotes Hyundai se réveillent et surtout Neuville qui devance la Toyota d’Esapekka Lappi de 1,6 seconde et l’autre Hyundai de Mikkelsen de six secondes. Le Belge en profite pour prendre la tête du rallye pour un peu plus de deux secondes sur Tänak, septième de la spéciale, qui concède dix secondes. Ogier lâche le double, confirmant que les ouvreurs ne sont pas à la noce.

L’ES4 est l’une des spéciales les plus compliquées car la neige a totalement effacé le tracé par endroit. Ogier s’en plaint à l’arrivée, tout comme Tänak qui s’en prend directement à l’organisation du rallye. Les deux hommes ont perdu respectivement 22 et 18 secondes sur Mikkelsen, plus rapide de la spéciale pour à peine deux secondes devant Neuville.

Au général, Thierry Neuville est en tête de l’épreuve après cette première boucle avec 3,7 secondes d’avance sur son équipier, Andreas Mikkelsen. Lappi place la première Toyota au troisième rang à 5 secondes tandis que Mads Ostberg, pigiste ici, est le premier pilote Citroën au classement, juste devant son équipier, Craig Breen. Latvala, Tänak et Paddon suivent en une poignée de secondes devant Suninen, à 20 secondes du leader. Meeke est dixième à 38 secondes tandis qu’Ogier, onzième, pointe à 47 secondes de Neuville.