WRC/ Rallye de Suède, J2: ELFYN EVANS DOUBLE SON AVANCE SUR OTT TÄNAK

WRC/ Rallye de Suède, J2: ELFYN EVANS DOUBLE SON AVANCE SUR OTT TÄNAK

Elfyn Evans a remporté trois des quatre spéciales du jour pour distancer ses poursuivants avant la dernière étape du Rallye de Suède.

Samedi, Elfyn Evans (Toyota Yaris WRC) dominait les débats dans les forêts norvégiennes et suédoises pour doubler son avance sur le champion du monde en titre Ott Tänak (Hyundai i20 WRC), désormais relégué à 17”2 alors qu’il ne reste plus qu’une spéciale à disputer après les derniers ajustements apportés à l’itinéraire.

Les températures étaient restées positives durant la nuit, rendant les routes plus tendres que vendredi. Les sections sur terre mettaient à l’épreuve les pneus neiges et leurs clous, mais ces conditions ne perturbaient pas Elfyn Evans qui continuait de signer le premier ou le deuxième meilleur temps sur chaque spéciale, à une seule exception.

Le Gallois se faisait toutefois une chaleur en étant surpris par une compression dans Nyckelvattnet, l’avant-dernière spéciale de la journée.

« Je me suis fait piéger sur la fin, le carter moteur a tapé et a envoyé la voiture en sous-virage au mauvais endroit », expliquait-il. « Qui sait ce qui nous attend demain ? J’espère que nous pourrons afficher le même rythme que ces deux derniers jours. Il faudra faire mouche sur cette longue spéciale où l’on peut facilement perdre beaucoup de temps si l’on n’est pas raccord avec les conditions. »

Ott Tänak connaissait une journée calme sans jamais se sentir complètement à l’aise au volant de sa Hyundai i20. L’Estonien bouclait l’étape avec 11”6 de marge sur Sébastien Ogier (Toyota Yaris WRC), qui prenait le dessus sur Kalle Rovanperä (Toyota Yaris WRC) au terme d’un samedi où les deux hommes se rendaient coup sur coup.

Le sextuple champion du monde dépassait son jeune coéquipier en le devançant dans les deux premières spéciales avant la réplique du jeune prodige finlandais, auteur du deuxième temps dans Nyckelvattnet pour son deuxième rallye seulement au plus haut niveau. Sébastien Ogier répondait ensuite dans le dernier test de Torsby pour prendre 5/10e d’avance avant l’ultime spéciale demain.

À 5”4 derrière, Esapekka Lappi (Ford Fiesta WRC) distançait le leader du championnat Thierry Neuville (Hyundai i20 WRC) dans la lutte pour la cinquième place. Le pilote finlandais avait d’abord vu revenir le Belge à moins d’une seconde avant de le reléguer à 4”5 à l’issue de la journée.

Isolé au septième rang, Craig Breen (Hyundai i20 WRC) pointait à 10”5 de Thierry Neuville, le seul à avoir empêché Elfyn Evans de réaliser le grand chelem en signant le scratch de la dernière spéciale. Craig Breen comptait près de trente secondes de marge sur Teemu Suninen (Ford Fiesta WRC), pénalisé par sa position de départ ce samedi.

Le Japonais Takamoto Katsuta (Toyota Yaris WRC) occupait la neuvième place devant Jari Huttunen (Skoda Fabia R5), leader du WRC3.

Afin de protéger le parcours de la Wolf Power Stage en raison des conditions météorologiques, l’itinéraire de dimanche a été modifié et seul le deuxième des deux passages dans Likenäs (21,19 km) aura lieu avant l’arrivée à Torsby.

www.wrc.com