WRC, Rallye de Sardaigne : SORDO GAGNE DANS LES DERNIERS INSTANTS

WRC, Rallye de Sardaigne : SORDO GAGNE DANS LES DERNIERS INSTANTS

DANI SORDO A DÉCROCHÉ LA SECONDE VICTOIRE DE SA CARRIÈRE, AU RALLY ITALIA SARDEGNA DIMANCHE APRÈS-MIDI, SUITE À L’AGONIE DU LARGE LEADER OTT TÄNAK.

L’Espagnol a célébré son second succès en 164 départs dans le Championnat du Monde FIA des Rallyes quand un problème de direction dans la cassante dernière spéciale a privé Tänak d’un troisième succès consécutif cette saison.

Tänak menait ce chaud et poussiéreux rallye depuis le samedi matin avec sa Toyota Yaris. Il a entamé la Wolf Power Stage concluant celui-ci avec une demi-minute d’avance sur Sordo et sa Hyundai i20, avant de vivre un cauchemar.

Une direction endommagée a causé un tête-à-queue et il a terminé au ralenti, perdant deux minutes et plongeant à la cinquième place finale. Sa seule consolation a été de prendre quand même la tête au championnat avant le break de mi-saison, avec un avantage de quatre points sur Sébastien Ogier.

Sordo, qui avait signé sa précédente victoire au Rallye d’Allemagne 2013, a été comblé par ce rebondissement tardif.

C’est incroyable. Je n’ai pas de mots pour décrire cela, je suis vraiment choqué. C’est fabuleux de gagner mais je suis désolé pour Ott, il était plus rapide que moi dans certains endroits ce week-end”, a-t-il réagi.

Le désespoir de Tänak pour son centième départ en mondial a fait le bonheur de Teemu Suninen. Le Finlandais a décroché son meilleur résultat avec une deuxième place pour son premier rallye avec son nouveau copilote Jarmo Lehtinen. Pilotant une Ford Fiesta, il a fini à 13”7 de Sordo.

Andreas Mikkelsen a remporté les quatre spéciales du dimanche pour monter finalement sur le podium avec une autre i20, 18”9 plus loin.

Le Norvégien a pris l’avantage sur Elfyn Evans pour 0”9 dans la dernière spéciale, une tâche pourtant rendue plus ardue quand le Gallois s’était vu crédité de sept secondes le matin pour avoir été retardé samedi après-midi dans la poussière de Kris Meeke.

Evans a terminé près d’une minute devant Tänak, et Thierry Neuville a complété le top 6. Ce week-end a été une déception pour le Belge, qui fêtait son 31e anniversaire aujourd’hui, mais les soucis de Tänak lui permettent de rester fermement dans la course au titre – à sept points de la tête.

Esappekka Lappi a fini septième sur une Citroën C3 devant Meeke. Le vainqueur du WRC2 Pro, Kalle Rovanperä, et son coéquipier Jan Kopecký ont complété le top 10.

Ogier a connu un rallye à ennuis. Par deux fois il a heurté une pierre en bordure de route et cassé la suspension de sa C3, mais est il revenu chercher quatre points de bonus dans la Power Stage.

9584fded-5052-4f59-9dd1-aaa3996dd183 1a90f318-b4b8-4051-b72d-87b512260435 617d0e37-ee18-4ba9-8bfd-0836cce35e0c

Le championnat reprendra sur les routes en terre du Neste Rally Finland, basé à Jyväskylä, du 1er au 4 août.

www.wrc.com