WRC/ Rallye de Grande-Bretagne, ES12/13 : TÄNAK CREUSE (UN PEU) L'ÉCART

WRC/ Rallye de Grande-Bretagne, ES12/13 : TÄNAK CREUSE (UN PEU) L'ÉCART

OTT TÄNAK A GRAPPILLÉ UNE POIGNÉE DE SECONDES SUPPLÉMENTAIRES EN TÊTE DU WALES RALLY GB, SAMEDI MATIN, PORTANT SON AVANCE SUR UN DE SES RIVAUX POUR LE TITRE WRC, SÉBASTIEN OGIER, À SEPT SECONDES.

Alors que l’Estonien a dû s’employer pour chaque centième de seconde gagné dans les spéciales boueuses en forêt tracées au centre du Pays de Galles, Elfyn Evans s’est montré dominateur en remportant les trois spéciales de la boucle matinale avec sa Ford Fiesta M-Sport.

Tänak a été le deuxième plus rapide dans Dyfi et Myherin avant de finir sur un cinquième chrono dans Sweet Lamb Hafren, pour augmenter son avance de 3”4 par rapport à hier soir.

Ogier a quant à lui contenu Thierry Neuville, le troisième candidat au titre 2019. Le pilote de la Citroën C3 a rejoint la zone de changement de pneus de mi-étape, à Newtown, avec un avantage de 2”2 sur le Belge en dépit d’un passage compliqué dans Sweet Lamb Hafren.

On s’est fait une grosse frayeur en milieu de spéciale, où je n’ai pas compris une note de Julien [Ingrassia, son copilote] et on a heurté un talus. J’avais perdu ma concentration juste avant parce qu’on avait eu un gros impact et j’ai cru qu’on avait un amortisseur de cassé. La voiture va bien mais c’était un impact étrange”, a rapporté Ogier.

En dépit d’une petite erreur devant la foule massée autour de la cuvette de Sweet Lamb, Neuville est passé devant Kris Meeke avec sa Hyundai. L’écart est de 4”4, le pilote Toyota n’ayant pu retrouver le rythme qui lui avait permis de mener le rallye presque toute la journée de vendredi.

On est juste une fraction derrière ce matin et on perd du terrain. La voiture semble un peu différente, un peu moins pêchue, mais malheureusement, on n’a pas d’assistance aujourd’hui et on ne peut rien faire”, a expliqué Meeke.

Andreas Mikkelsen a conservé la cinquième place alors que Craig Breen, sur une autre Hyundai, et Teemu Suninen ont connu des problèmes.

Breen a perdu près de cinq minutes après un tonneau spectaculaire dans Myherin, et concédé encore des secondes dans Sweet Lamb Hafren du fait d’un pare-brise craquelé l’empêchant de bien voir. L’Irlandais a admis avoir été trop optimiste au niveau de ses notes.

Suninen a lâché une minute dans la dernière spéciale après avoir glissé en dehors de la route au début de celle-ci, crevant le pneu arrière gauche de sa Ford Fiesta.

Evans les a passés tous deux pour prendre la sixième place, à 4”6 de Mikkelsen, après avoir, on l’a vu gagné les trois spéciales. Reparti à plus de 48 secondes derrière Meeke, le Gallois a refait exactement la moitié de son retard en réduisant l’écart à 24 secondes.

Pontus Tidemand est huitième sur une autre Fiesta, devant Breen et Kalle Rovanperä. Le Finlandais a repris la tête de la catégorie WRC2 Pro quand son équipier chez Skoda Motorsport, Jan Kopecký, s’est arrêté pour remplacer une roue crevée dans Myherin.