WRC/ Rallye de Catalogne, ES7/9 : NEUVILLE À NOUVEAU LEADER

WRC/ Rallye de Catalogne, ES7/9 : NEUVILLE À NOUVEAU LEADER

THIERRY NEUVILLE A REPRIS LA TÊTE DU RALLYRACC CATALUNYA – RALLY DE ESPAÑA, SAMEDI MATIN, LUI QUI LUTTE POUR CONSERVER SES ESPOIRS DE TITRE EN CHAMPIONNAT DU MONDE FIA DES RALLYES.

Deux meilleurs temps dans les spéciales de Savallà et Querol ont promu le Belge devant l’autre Hyundai i20 de son équipier Sébastien Loeb, leader vendredi soir. Malgré des problèmes de freins dans Montmell, qui concluait la boucle matinale, il est rentré à l’assistance avec 11”4 d’avance.

Une matinée parfaite pour nous, nous avions un bon feeling et une bonne vitesse. Nous sommes dans la position où nous voulons et nous devons être”, a dit Neuville, qui doit gagner pour conserver (peut-être) une chance de lutter pour la couronne avec Ott Tänak lors de la dernière manche le mois prochain.

Après que les équipes ont fait passer leurs voitures de la configuration terre à celle pour l’asphalte, hier soir, en vue des deux dernières journées, Loeb n’a pas résisté à son collègue d’outre-Quiévrain. “Je n’avais peut-être pas le bon rythme et je ne voulais pas faire d’erreur”, a expliqué l’Alsacien.

Dani Sordo a préservé la troisième place et un triplé provisoire pour Hyundai Motorsport, l’équipe coréenne cherchant à creuser l’écart au championnat constructeurs. L’Espagnol est à 5”4 de Loeb et devance de 9”8 le leader du championnat, Tänak.

L’Estonien est le mieux placé des pilotes Toyota après le retrait de Kris Meeke. Le Britannique était remonté à la troisième place aux dépens de Sordo après Savallà, mais il est sorti de la route en début de parcours dans Querol en glissant au large dans un virage à gauche, heurtant un rail de sécurité et arrachant une roue à l’arrière.

Jari-Matti Latvala est désormais cinquième sur une autre Yaris, le Finlandais se trouvant désormais dans une position cruciale pour Toyota après l’abandon de Meeke. Il n’était pas très confiant ce matin mais garde une avance confortable sur la Ford Fiesta d’Elfyn Evans, le Gallois ayant lui aussi manqué d’assurance.

Teemu Suninen est septième sur une autre Fiesta, près de trois minutes devant Sébastien Ogier et sa Citroën. Leaders en WRC 2 Pro et WRC 2 respectivement, Mads Østberg et Éric Camilli complètent le top 10.

Esapekka Lappi n’est pas reparti après les ennuis de moteur ayant frappé sa C3 vendredi. L’espoir japonais Takamoto Katsuta a traîné toute la matinée des ennuis supposés de boîte de vitesses sur sa Toyota, concédant près de 20 minutes.

www.wrc.com