WRC/ Rallye de Catalogne, ES14/15 - SORDO CONTIENT TÄNAK

WRC/ Rallye de Catalogne, ES14/15 - SORDO CONTIENT TÄNAK

DANI SORDO A RÉSISTÉ AVEC SA HYUNDAI AUX ASSAUTS D’UN OTT TÄNAK EN QUÊTE DU TITRE DANS LES DEUX PREMIÈRES SPÉCIALES DU DIMANCHE MATIN AU RALLYRACC CATALUNYA – RALLY DE ESPAÑA, AIDANT AINSI SON COÉQUIPIER THIERRY NEUVILLE.

L’Espagnol, deuxième samedi soir derrière son collègue, a entamé cette dernière journée avec 1”3 d’avance sur Tänak. Il a tout fait pour tenir l’Estonien en respect et permettre à Neuville de garder des espoirs de titre, tout en augmentant l’avance de Hyundai sur l’équipe Toyota de Tänak au championnat des constructeurs.

Sordo a augmenté son avantage de 0”4 grâce à un deuxième chrono dans la spéciale de Riudecanyes avec sa i20 World Rally Car. Il y a ajouté une seconde en gagnant celle de La Mussara, pour rentrer à l’assistance de la mi-étape avec 4”5 d’avance sur la Yaris de Tänak.

Ce n’est pas beaucoup mais c’est mieux que rien”, a réagi Sordo. “J’ai essayé d’attaquer mais Ott veut la deuxième place. J’ai perdu un petit peu de temps à quelques endroits où la route était sale, et c’était très rapide. L’écart n’est pas très important mais nous sommes toujours là.”

Tänak, qui pourrait s’assurer de son premier titre aujourd’hui, a cherché le bon équilibre en rythme élevé et absence de prise de risques. “Nous devons finir le rallye. Dans le rapide, nous avons tous de nouvelles notes et la confiance manque pour trouver de la vitesse”, a-t-il rappelé.

Neuville a remporté Riudecanyes mais n’a réalisé que le sixième temps dans La Mussara, revenant à l’assistance avec une avance assez confortable de 17”5 sur Sordo.

J’ai essayé d’être très efficace mais à un moment, j’avais tellement de corrections à faire dans les notes que j’étais légèrement perdu, j’avais du mal à rester calme et concentré. J’ai eu un peu de mal avec les freins, aussi, alors je n’ai pris aucun risque”, a expliqué le Belge.

Si le classement général reste en l’état, Neuville devra inscrire deux points de plus que Tänak dans la Wolf Power Stage pour rester dans la lutte lors de la dernière manche, en Australie, le mois prochain.

Sébastien Loeb avait perdu sa place sur le podium samedi en fin de journée. Parti ce matin avec 0”6 de retard sur Tänak, le nonuple champion du monde a encore eu du mal à trouver un bon rythme sur ces routes goudronnées et ne s’est classé que neuvième des deux spéciales, se retrouvant à 17”9.

Jari-Matti Latvala reste cinquième sur une autre Yaris et a réduit son retard sur Loeb à 10”1. Elfyn Evans complète le top 6 avec sa Ford Fiesta, devant son équipier Teemu Suninen et Sébastien Ogier au volant d’une Citroën C3.

www.wrc.com