WRC / Mexique, ES2-7: Sordo en tête devant Loeb, un petit goût rétro

WRC / Mexique, ES2-7: Sordo en tête devant Loeb, un petit goût rétro

Comme prévu, les pilotes ouvrant n’ont pas été à la fête au Mexique sur une route qu’il fallait balayer. En revanche, les anciens ont été à la fête, notamment Dani Sordo et Sébastien Loeb, qui fait son retour sur les routes du WRC pour la première des trois manches qu’il doit disputer cette saison.

Dès l’ES2, les Citroën se mettaient en valeur. Vainqueur l’an dernier, Kris Meeke signe le scratch devant Dani Sordo, qui a repris le volant de la troisième Hyundai, et Sébastien Loeb, qui montre directement qu’il est dans le coup. Sébastien Ogier, deuxième sur la route, limite la casse avec six secondes perdues, tandis que Thierry Neuville concède immédiatement près de vingt secondes.

Dans l’ES3, Sordo a répliqué en prenant le meilleur temps devant Elfyn Evans et les Citroën de Meeke et Loeb. Ogier et Neuville perdent respectivement 19 et 22 secondes de par leur position d’ouvreurs. Chez Toyota, la chaleur du Mexique ne plaît pas à la Yaris puisque les voitures de Jari Matti Latvala et Esapekka Lappi sont ralenties par une surchauffe.

L’ES4 a vu le premier rebondissement avec la sortie de piste à haute vitesse d’Elfyn Evans, qui a heurté un talus après une compression. Le pilote M-Sport et son copilote vont bien mais Daniel Barritt souffrant quelque peu du dos, les deux hommes ont arrêté leur rallye ici. Sordo a signé un nouveau scratch devant Loeb et Ott Tänak, seul pilote Toyota épargné pour le moment. Ogier et Neuville ont de nouveau perdu du temps à cause de leur position sur la route.

L’ES5 a été le théâtre d’ennuis pour Thierry Neuville. Affecté par des problèmes de moteur, le Belge s’est fait mal au bras en voulant retenir sa portière ! Il perd 26 secondes sur une super-spéciale remportée par Teemu Suninen en un peu plus d’une minute. Le Finlandais, discret jusqu’ici, devance la Hyundai d’Andreas Mikkelsen que l’on n’avait pas encore vue pointer en haut du classement. A noter que Kris Meeke a fait une petite erreur qui aurait pu être désastreuse.

Hyundai a communiqué sur le problème de Thierry Neuville qui s’avère être en réalité une surconsommation d’essence qui a entraîné une chute de la pression. L’équipe Hyundai a réglé le problème entre les ES 5 et 6 afin de redonner une petite chance à l’équipage qui n’est déjà pas aidé par sa position d’ouvreur.

Malgré ses 26 kilomètres qui s’annonçaient importants, l’ES6 n’a pas réservé de grosse surprise puisque les quatre meilleurs temps, emmenés par Kris Meeke, se tiennent en deux secondes, donc Ogier qui est deuxième. Loeb a perdu un peu de temps en ratant une intersection et cède une place au général.

Dans l’ES7, les écarts sont encore très serrés puisque Neuville, ouvreur, perd moins de 10 secondes.  Sébastien Ogier a fait un tête-à-queue mais c’est l’autre Sébastien, Loeb, qui s’est illustré en remportant le scratch ! Esapekka Lappi est sorti de la route mais l’équipage va bien, contrairement à la Yaris.

L’Alsacien se montre à son avantage et pointe après l’ES7 au deuxième rang du classement général, à 14,9 secondes d’un Dani Sordo qui semble solidement accroché à sa première place. Avec un nouveau tête-à-queue dans la 7, Meeke rétrograde au troisième rang et devance Tänak de moins de deux secondes. Mikkelsen pointe à 34 secondes, une seconde devant Ogier. Latvala et Neuville pointent à 1’13 et 1’27 respectivement.

https://twitter.com/Michelin_Sport/status/972259412718051328