WRC- Allemagne/ ES9-12: Tänak prend le large face à Mikkelsen

WRC- Allemagne/ ES9-12: Tänak prend le large face à Mikkelsen

La première journée du rallye d’Allemagne avait apporté son lot de surprises avec notamment les abandons de Kris Meeke et Sordo ou encore les problèmes de Sébastien Ogier, sorti deux fois de la route sans conséquence. Ott Tänak abordait donc cette deuxième journée en leader, avec une marge de cinq secondes sur Andreas Mikkelsen, très performant au volant de la Citroën hier. Plus loin, les deux leaders du championnat se disputaient la troisième place.

Cette journée du samedi commence par un petit chrono de moins de trois kilomètres en guise d’échauffement avant les multiples passages dans Panzerplatte, mais ce petit tracé suffit déjà pour assister à une très grosse surprise avec l’abandon de Thierry Neuville. Le Belge franchit la ligne d’arrivée avec la roue arrière gauche quasiment arrachée après avoir percuté une pierre. Après quelques minutes d’observation et de manipulations sur la Hyundai, l’équipage est contraint à l’abandon. Tänak signe un nouveau scratch et prend une poignée de secondes à Mikkelsen.

Dans l’ES10, que tout le monde attendait humide, la route est bien sèche et les pilotes ayant misé sur les pneus durs se retrouvent en très bonne forme. C’est le cas de Juho Hänninen qui en a choisi quatre et qui signe le meilleur temps. Ogier et Tänak suivent à moins de trois secondes tandis que Mikkelsen, équipé de quatre pneus tendres, lâche presque dix secondes face à l’Estonien qui a pourtant fini avec une roue et un pneu endommagés. Evans connaît des soucis de portière récalcitrante et voit Hänninen se rapprocher dangereusement au général.

Dans l’ES11, les ennuis continuent pour Andreas Mikkelsen. Clairement moins à l’aise que la veille, le Norvégien concède de nouveau dix secondes à Tänak qui signe encore un scratch, quatre dixièmes devant Ogier qui revient à cinq secondes de Mikkelsen. Derrière, Evans fait lui aussi un tête à queue et voit Hänninen revenir à trois secondes au classement du rallye.

Dans la dernière spéciale de la matinée, Mikkelsen signe de nouveau une performance solide après deux chronos difficiles et signe le scratch devant Ogier. Tänak perd trois secondes sur le Norvégien et conserve toutefois 23 secondes d’avance en tête du rallye tandis que Mikkelsen se donne un peu d’air face à Ogier à qui il reprend près de deux secondes. Hänninen continue de revenir sur Evans qui possède désormais moins d’une seconde d’avance sur le Finlandais, dans la bataille pour la quatrième place.