WEC: Toyota s’offre le doublé à Bahreïn

WEC: Toyota s’offre le doublé à Bahreïn

Toyota Gazoo Racing s’est offert ce samedi le doublé lors des 8 Heures de Bahreïn qui marque la mi-saison du championnat du monde d’endurance de la FIA.

Le trio numéro 7 composé de Mike Conway, José María López et Kamui Kobayashi a remporté sa deuxième victoire de la saison et le quatrième succès de Toyota au Bahreïn depuis 2013.

Mike Conway a profité d’un incident survenu dans le premier virage entre Rebellion Racing, qui occupait la première ligne de départ, pilotée par Bruno Senna, et Charlie Robertson, du Team LNT, après que Robertson ait chuté et ait pris contact avec Senna.

Pour Conway, il s’agissait de sa 10e victoire en WEC dans ce qui était aussi la 60e édition du WEC de Toyota. Par la suite, la Toyota TS050 HYBRID n°7 n’a jamais regardé en arrière et ses trois pilotes ont réalisé des relais impeccables pour remporter une victoire décisive qui les a propulsés en tête du classement.

Sébastien Buemi, Brendon Hartley et Kazuki Nakajima ont pris la deuxième place alors que le trio s’est défendu d’un retard lors de la première tournée en évitant l’incident entre Senna et Robertson.

Rebellion Racing est également monté sur le podium alors que Senna, Gustavo Menezes et Norman Nato ont révisé le Team LNT Ginettas pour rester en contact avec les Toyotas dans le tableau des points.

L’équipe LNT a connu un double abandon à cause des problèmes mécaniques, mais le constructeur britannique a été consolé par Jordan King qui a signé le meilleur tour de la course.

United Autosports a remporté une victoire décisive dans la catégorie LMP2 après que Paul Di Resta, Filipe Albuquerque et Phil Hanson aient remporté une course contrôlée. Convertissant leur première pole position, en victoire par Di Resta et Hanson vendredi, l’équipe entrée en Angleterre a été à peine contestée, puisqu’elle a obtenu un maximum de points ce week-end.

La victoire est survenue après que l’équipe ait fait preuve d’habileté et de rapidité lors des trois manches précédentes à Silverstone, Fuji et Shanghai, mais qu’elle ait subi un malheur qui a compromis les chances d’une victoire.

Les vainqueurs de Shanghai, Antonio Felix da Costa, Anthony Davidson et Roberto Gonzalez ont pris la deuxième place à Bahreïn. Le trio n’a tout simplement pas été en mesure de faire une course gagnante dans la dernière heure dans son ORECA-Gibson de Goodyear, bien qu’il se soit rapproché de la voiture de United Autosports dans les 15 secondes précédant le dernier arrêt au stand.

La voiture de Will Stevens, Gabriel Aubry et Ho-Pin Tung de Jackie Chan DC Racing-entered complète le podium. L’équipage s’est défendu après un premier tour difficile lorsque Tung est tombé à l’arrière du peloton. La cinquième manche du championnat aura lieu à Austin, les 22 et 23 février 2020.