WEC: Doublé de Toyota à domicile

WEC: Doublé de Toyota à domicile

Partie huitième sur la grille suite à la pénalité pour excès de vitesse dans la voie des stands, la Toyota numéro 7 de l’équipage constitué par Kamui Kobayashi, Mike Conway et José María López a remporté les 6 heures de Fuji, quatrième manche de la super-saison 2018/2019. 

Le début de la course a été marquée par la pluie. La Toyota numéro 7 s’est rapidement  portée à la deuxième position. Le premier relais a été marqué par la lutte entre les prototypes de SMP Racing et de Rebellion. À noter  les abandons de la Rebellion de Mathias Beche, Thomas Laurent et Gustavo Menezes, après son accident et de la SMP Racing de Stéphane Sarrazin, Matevos Isaakyan et Egor Orudzhev suite à un souci mécanique.

La Toyota numéro 7 a profité d’un manque d’équilibre de la 8 pour prendre le dessus après un long relais. La numéro 7 conduite par  Kamui Kobayashi a pris les commandes de la course grâce une stratégie parfaite. Ce dernier est resté devant le pilote Japonais de la numéro 8. Les deux voitures ont franchi la ligne d’arrivée dans cet ordre et le trio formé par Kobayashi, Conway et López gagne sa première course cette année. La Rebellion de Senna, Jani et Lotterer et la SMP Racing de Button , Petrov et Aleshin terminent troisième et quatrième.

En LMP2, c’est la Jackie Chan DC Racing de Nabil Jeffri, Weiron Tan et Jazeman Jaafar qui gagne devant celle de Ho-Pin Tung, Stéphane Richelmi et Gabriel Aubry tandis qu’en GTE Pro, c’est la Porsche GT de Michael Christensen et Kévin Estre qui remporte la catégorie. Enfin, en GTE Am, c’est le Team Project 1 qui remporte l’épreuve.