WEC : Alonso, Buemi et Nakajima remportent les 6h de Spa

WEC : Alonso, Buemi et Nakajima remportent les 6h de Spa

Fernando Alonso, Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima ont remporté leur quatrième victoire de la Super Saison de WEC lors des 6 Heures de Spa-Francorchamps.

Le trio Toyota Gazoo Racing TS050 HYBRID n°8 a remporté les célèbres 6h de Spa malgré les conditions météorologiques contrastées. Il y a eu quatre périodes de voitures de sécurité pour des conditions qui se sont détériorées au cours des six heures de course, et la course a finalement été sous régime de drapeau rouge à 11 minutes de l’arrivée.

En remportant cette manche, Alonso, Buemi et Nakajima se rapprochent du titre de champion du monde des pilotes d’endurance en catégorie LMP1 de la saison 2018-19. Ce trio de pilotes ont une avance de 31 points. Il reste une manche, les 24 Heures du Mans au mois de juin.

La Toyota Gazoo Racing n°7 de Mike Conway, Kamui Kobayashi et José Maria Lopez a mené confortablement jusqu’à la mi-course mais a perdu 11 minutes et quatre tours dans les stands après qu’un problème de capteur sur leur système hybride ait dû être réparé.

Kobayashi avait plus de 50 secondes d’avance lorsque le problème s’est produit, et il a été contraint d’effectuer un arrêt aux stands. La voiture s’est finalement classée sixième dans la catégorie LMP1.

Mais Toyota Gazoo Racing a remporté le Championnat du Monde d’Endurance LMP1 de cette super saison 2018-19 de la FIA avec une manche d’avance.

La Rebellion R-13 n°3 de Gustavo Menezes, Thomas Laurent et Nathanaël Berthon a pris la deuxième place au classement général après une bataille serrée lors de ces 6h de Spa avec la monoplace de SMP Racing n°11 du débutant Stoffel Vandoorne et ses coéquipiers Mikhail Aleshin et Vitaly Petrov.

Sergey Sirotkin, Stéphane Sarrazin et Egor Orudzhev, de la SMP n°17, s’est classée quatrième après avoir perdu une roue pendant la deuxième heure de course.

L’équipage de DragonSpeed, composé de Pastor Maldonado, Anthony Davidson et Roberto Gonzalez, a remporté sa première victoire en catégorie LMP2 après avoir dominé la deuxième partie des six heures de Spa-Francorchamps.

Maldonado a effectué un excellent triple relais pour devancer les premiers leaders, la n°38 de Jackie Chan DC Racing ORECA 07 et la n°36 de Signatech Alpine Matmut.

La troisième période de Safety Car pendant la cinquième heure a vu Gabriel Aubry et Nicolas Lapierre se faire doubler par Maldonado.

La voiture G-Drive Racing de Jean-Eric Vergne, Job Van Uitert et Roman Rusinov a pris la deuxième place après que Vergne ait réussi à dépasser les voitures Signatech Alpine Matmut et Jackie Chan Racing n°38 dans les deux dernières heures.

Les premières heures de la course ont vu ces deux équipes prendre la tête par étapes, mais le bouleversement des positions a été provoqué par les régimes de Safety Cars et de drapeau jaune.

Ainsi, le trio Signatech de Nicolas Lapierre, André Negrão et Pierre Thiriet augmente légèrement son avance au classement à quatre points sur le trio Ho-Pin Tung, Stéphane Richelmi et Gabriel Aubry.