Verstappen pense que la F1 a besoin d’un dictateur à sa tête

Verstappen pense que la F1 a besoin d’un dictateur à sa tête

Max Verstappen qui souhaite une stabilité réglementaire pour 2021, estime que la Formule 1 a besoin d’un dictateur à sa tête afin d’éviter que les équipes aient trop d’influence sur ce qui se passe.

La règlementation  2021 sera présentée au mois d’Octobre 2019, mais toutes les équipes et certains acteurs de la Formule 1 ne sont pas d’accord sur tous les points.

“Vous savez ce que c’est, tout le monde parle pour lui-même,” déplore Verstappen. “Mercedes est bien sûr très satisfaite de ce règlement. Selon eux, il n’y a pas grand-chose à changer. Et les équipes qui ne vont pas très bien en ce moment, elles veulent bien sûr des règlements différents, mais elles ont peut-être moins leur mot à dire là-dessus.”

“Si vous avez un moteur Ferrari comme équipe client, vous êtes avec Ferrari, et si vous êtes une équipe client chez Mercedes, alors vous êtes avec Mercedes. Il y a tellement de politique derrière tout cela. Il ne devrait y avoir qu’une seule personne au FOM ou à la FIA qui dise : “OK les gars, ça y est”.”

“Une équipe fera toujours un meilleur travail avec les règles que les autres. En fin de compte, je pense qu’il vaut mieux que les règles restent les mêmes pendant une longue période de temps, parce qu’alors tout s’assemble.”

“A un moment donné, il suffit de dire : ce sont les règles et nous les respecterons pendant les dix prochaines années. Et après cinq ou six ans, vous verrez que les équipes seront très proches les unes des autres.”

“Je pense aussi que si nous avions laissé les règles tranquilles l’année dernière, avec les ailerons avant et tout ça, ça aurait été plus serré maintenant.”