Tour d'horizon du Dakar 2017

Tour d'horizon du Dakar 2017

Un an qu’il se fait attendre. Le Paris-Dakar s’apprête à revenir sur le devant de la scène automobile dans les prochaines semaines. Le plus célèbre rallye-raid du monde reprend le chemin de l’Amérique du Sud, sa terre d’accueil depuis 2009. Pour sa 39e édition, la neuvième outre-Atlantique, l’épreuve traversera trois pays: l’Argentine, la Bolivie et le Paraguay, d’où le départ sera donné. Les pilotes s’élanceront en effet le 2 janvier 2017 d’Asuncion et devront boucler les 9000 km d’épreuves les séparant de Buenos Aires, où le Paris-Dakar refermera ses portes le 14 janvier.

Un défi physique 

Année après année, le Paris-Dakar ne perd rien de son charme. Cette nouvelle édition ne devrait pas déroger à la règle. Les organisateurs ont fait le choix d’un tracé exigeant. Les étapes seront plus longues et l’altitude, une monnaie courante. “Le parcours du Dakar 2017 porte les valeurs du rallye raid, avec un défi physique qui poussera les pilotes dans le monde de l’endurance extrême : 7 spéciales dépasseront les 400 kilomètres dont une de plus de 500 kilomètres. Le rallye passera 6 jours au-dessus des 3 000 mètres d’altitude”, synthétise Marc Coma, le directeur sportif de la course. Avec près de 4089 kilomètres de spéciales chronométrées, et un total de 8818 kilomètres en prenant en compte les liaisons, les candidats au sacre devront avoir les nerfs solides.

Le parcours détaillé

2 janvier 2017: Asunción – Resistencia  (39 km de spéciale – 454 km au total).
3 janvier 2017: Resistencia – San Miguel de Tucuman  (275 km de spéciale / 284 km camions – 803 km au total).
4 janvier 2017: San Miguel de Tucuman – San Salvador de Jujuy (364 km de spéciale / 199 km camions – 780 km au total).
5 janvier 2017: San Salvador de Jujuy – Tupiza (416 km de spéciale – 521 km au total).
6 janvier 2017: Tupiza – Oruro (447 km de spéciale / 438 km camions –  692 km au total).
7 janvier 2017: Oruro – La Paz  (527 km de spéciale / 513 km camions – 786 km au total).
8 janvier 2017: Jour de repos à La Paz
9 janvier 2017: La Paz – Uyuni  (322 km de spéciale – 622 km au total).
10 janvier 2017: Uyuni – Salta (492 km de spéciale – 892 km au total).
11 janvier 2017: Salta – Chilecito (406 km de spéciale – 977 km au total).
12 janvier 2017: Chilecito – San Juan (449 km de spéciale – 751 km au total).
13 janvier 2017: San Juan – Rio Cuarto (288 km de spéciale – 754 km au total).
14 janvier 2017: Rio Cuarto – Buenos Aires  (64 km de spéciale – 786 km au total).

Peterhansel, un doublé sans pression ? 

Vainqueur du Paris-Dakar 2016, le pilote français Stéphane Peterhansel doublera t-il la mise cette année ? “L’an dernier, ça me tenait vraiment à coeur de refaire gagner Peugeot. Personne ne m’avait mis la pression, c’est moi-même qui me l’étais mise, ça nous a fait faire une course avec quelques erreurs. Là, on n’a pas perdu quoi que ce soit en qualité de pilotage, la voiture a progressé, donc on y va avec l’intention de s’imposer mais sans la même pression”, avait notamment commenté le Franc-Comtois dans les colonnes de nos confrères de L’Equipe en novembre dernier.

Si Peterhansel fait le déplacement pour gagner, il ne sera bien évidemment pas le seul à briguer le sacre dans la catégorie Auto. Sébastien Loeb, pour sa deuxième participation à l’épreuve et auréolé de son expérience de champion du monde de rallye, aura assurément une carte à jouer. Il s’était déjà montré impressionnant l’an passé pour ses débuts et pourrait confirmer en janvier. Nasser Al-Attiyah, deuxième du dernier Dakar au volant d’une Mini, change d’écurie. Passé sous le pavillon Toyota, le Qatari entend bien accrocher un troisième couronne à son palmarès sur le Dakar, après celles conquises en 2011 et 2015. Miko Hirvonen (Mini) et Giniel De Villiers (Toyota) viendront quant à eux jouer les trouble-fêtes au milieu de ce trio et ont également leurs chances.

Une lutte acharnée en Moto 

Si l’année 2016 a marqué la fin d’une époque, celle du mano à mano continuel entre Cyril Despres et Marc Coma pour le titre, l’année 2017 a bien d’autres atouts à offrir. La confirmation pour Toby Price, vainqueur de son premier Dakar l’an passé, ou le renouveau avec un sacre inédit pour plusieurs pilotes annoncés parmi les favoris (Stefan Svitko, Sam Sunderland, Helder Rodrigues, Paolo Gonçalves ou Joan Barreda Bort).

 

 

 

Laisser un commentaire