Renault contre-attaque : "Nous ferons tout pour que Red Bull ait des regrets"

Renault contre-attaque : "Nous ferons tout pour que Red Bull ait des regrets"

Le divorce entre Red Bull et Renault n’est, finalement, qu’une demi-surprise. Du côté Français, l’heure n’est pas à la déception mais à la réponse, avec l’intention de prouver sa valeur au-delà de cette saison.

Cyril Abiteboul n’est pas surpris. Le patron de Renault a affirmé à Motorsport que la décision prise par Red Bull de s’allier avec Honda n’avait choqué personne dans le groupe français, tout en admettant son ambition de faire naître des regrets chez les Autrichiens, qui mettent fin à de nombreuses années de collaboration avec le motoriste au losange.

“Nous ferons tout pour leur faire regretter leur décision”, explique Abiteboul. “Ce que je veux dire par là, c’est que nous allons faire de notre mieux en piste, avec notre propre structure et nos propres couleurs. Je suis très excité par nos améliorations à venir, particulièrement par la Spec C, que nous introduirons plus tard cette saison”.

Un point d’interrogation subsiste cependant : et si Renault refusait de faire profiter Red Bull de ses prochaines évolutions ? “A ce stade, il n’y a aucune raison de croire que Red Bull ne les recevra pas”, tempère Abiteboul. “Mais il reste quelques détails à finaliser sur l’allocation de nos moteurs, j’ose espérer que cela provoquera certains regrets”.

Des propos contrastés, qui viennent encore un peu plus semer le doute sur la fin de collaboration entre deux grands noms de la Formule 1.

Alexandre Braeckman