Rallye de Grande-Bretagne : Tänak continue d'écraser le WRC

Rallye de Grande-Bretagne : Tänak continue d'écraser le WRC

Le rallye de Grande-Bretagne propose un défi différent des dernières épreuves du championnat du monde des rallyes disputées et pourtant, Ott Tänak semble de nouveau le pilote à battre ce week-end. L’Estonien a pris la tête de l’épreuve dans l’ES2, première spéciale de ce vendredi, alors qu’elle était propriété après l’ES1 de son équipier, Esapekka Lappi. Le scratch dans l’ES2 ne lui conférait toutefois aucune avance.

Dans l’ES3, il a en revanche pris de la marge, reléguant Elfyn Evans, deuxième, à cinq secondes au général, tandis que Sébastien Ogier pointait à sept secondes, et Teemu Suninen à 14 secondes. Malheureusement pour le Français, les choses se sont vite compliquées.

En effet, la boîte de vitesse de la Fiesta WRC a connu des problèmes et Ogier s’est retrouvé sans première ni deuxième vitesse. Avec 16 secondes de perdues, il a reculé au septième rang à plus de 20 secondes de Tänak qui a de nouveau signé le scratch.

L’ES5 a été le théâtre du premier scratch signé par un pilote qui n’était pas au volant d’une Yaris WRC, en l’occurrence Thierry Neuville. Avec peu d’avance sur un tracé de moins de deux kilomètres, il a toutefois réussi à gagner deux places et à s’emparer de la quatrième position.

Dans l’ES6, elle aussi de moins de deux kilomètres, les Toyota étaient à la fête avec un scratch pour le troisième pilote, Jari-Matti Latvala, qui a devancé Lappi et Craig Breen. Au général, pas de changement si ce n’est une petite diminution de l’écart entre Tänak et Evans, qui a réussi à signer le quatrième temps et reprendre près d’une seconde au leader.

Malheureusement pour le Gallois, il n’a pas atteint l’ES7 après un souci mécanique sur sa Ford Fiesta durant la liaison qui le menait à la spéciale. Arrêté sur le bord de la route, sa journée s’est arrêtée là. C’est de nouveau Tänak qui a signé le meilleur temps, devant Latvala et les Fiesta d’Ogier et Suninen, tandis que Lappi complétait le top 5. De quoi prendre une large avance au général, puisque son principal poursuivant n’était plus là.

Longue de près de 30 kilomètres, l’ES8 a de nouveau été remportée par Ott Tänak, qui a devancé Thierry Neuville de six secondes, Sébastien Ogier de sept secondes et Lappi de huit secondes. Repoussé à 16 secondes, Latvala a reculé au troisième rang, une seconde et demie derrière Neuville, les deux hommes étant relégués à plus de trente secondes d’un Tänak décidément inarrêtable.

L’Estonien n’a toutefois pas attaqué dans la neuvième spéciale, puisqu’il a signé le quatrième temps, mais à seulement deux secondes et demie de Neuville, qui signait là un nouveau scratch. Latvala et Lappi se sont intercalés entre les deux hommes et Ogier était cinquième.

Au général, Tänak reproduit la même performance que lors des trois rallyes précédents, qu’il a remportés haut la main. L’Estonien se voit pousser des ailes en cette fin de saison, et mène le rallye de Grande-Bretagne pour 28,8 secondes devant Neuville, et 31,3 secondes devant Latvala. Lappi suit à quatre secondes de son compatriote et devance Sébastien Ogier de 2,3 secondes. La lutte pour la seconde place s’annonce serrée !

d5cc60df-3c1e-42df-bb50-d52c6475e227

Laisser un commentaire