MotoGP : Zarco affiche ses ambitions pour la saison 2020

MotoGP : Zarco affiche ses ambitions pour la saison 2020

Après avoir fait ses premiers pas au guidon de la Desmosedici GP19 d’Avintia Racing, Zarco a évoqué ses objectifs pour la saison 2020. Le pilote français espère se battre dans le top 5, voire même signer des podiums cette année.

Je pense que je peux penser à des podiums ou à un top cinq, mais pas maintenant, parce que je ne suis pas prêt moi-même, je dois apprendre beaucoup de choses, mais si un jour vous voulez être champion du monde, vous devez d’abord faire de grandes choses aussi,” explique Zarco lors d’une interview accordée à Marca.

“Je dois être rapide et avoir de bons résultats. Si je termine dixième, je n’aurai pas la possibilité d’être un pilote officiel. Si j’atteins l’objectif d’être dans le top cinq, à une marche du podium, ce ne sera pas seulement intéressant pour Ducati, ce sera bon pour les autres.”

“Si je veux être un champion un jour, je dois d’abord faire de grandes choses, je sais qu’avec la GP19 on peut gagner des courses, elle a été faite en 2019, je peux faire des podiums.”

“J’ai une confiance totale en Ducati. Je sais que ce que j’ai entre les mains est suffisant. Si, plus tard, je vais vite et que Ducati pense que j’ai besoin d’autre chose, je pense qu’ils me le donneront parce que Ducati a toujours été très proche de l’équipe satellite. C’était avec Pramac, mais maintenant Reale Avintia a ce niveau de satellite.”

Malgré les progrès réalisés par KTM Factory Racing cet hiver, Zarco ne regrette pas d’avoir quitté l’écurie autrichienne :  “Non, avec KTM, je n’ai pas réussi à faire du bon travail. De plus, il y avait beaucoup de problèmes pour beaucoup de choses. J’avais besoin de prendre des décisions et d’aller de l’avant.”

Lorsqu’on lui demande s’il pense que Jorge Lorenzo a été honnête avec Honda, Zarco a précisé qu’il tient moins à l’argent que le majorquin: “Je pense qu’il a eu plus peur de l’argent que moi. Je pense que c’est pour cela qu’il a attendu si longtemps [pour rompre avec Honda]. Mais je n’ai pas la même façon de penser que lui.”

“Je me soucie beaucoup moins que lui. J’ai dû contracter un prêt pour obtenir ma maison. Il vit dans un pays où il ne paie pas ou peu d’impôts. Je vis en France, je paie mes impôts et une hypothèque. J’avais de nombreuses raisons de continuer à chercher de l’argent, mais je ne l’ai pas fait”

Laisser un commentaire