MotoGP : Viñales s’impose de bout en bout au Grand Prix de Malaisie

MotoGP : Viñales s’impose de bout en bout au Grand Prix de Malaisie

Maverick Vinales a remporté sa deuxième victoire de la saison, ce dimanche sur le circuit international de Sepang. Parti deuxième sur la grille de départ, l’espagnol a dominé la majeure partie de la course. Il termine devant Marquez qui n’a pas été une vraie menace  pour le pilote Yamaha.

Parti en pole, Quartararo a fait un mauvais envol au départ.  Miller est en tête devant Viñales, Dovizioso, Morbidelli  et Marquez qui gagne six positions dans le premier secteur. Viñales réussit à prendre les commandes de la course au virage 14, dans le premier tour de la course.

Au 2e tour, Marquez dépasse Miller pour la troisième position. Rossi est cinquième tandis que Quartararo est 8e derrière Rins. Deux tours plus tard, l’avance de Viñales est de 1,3 seconde sur Marquez.

Miller est ensuite sous la menace de Rossi. La passe d’armes  continue entre les deux pilotes. Rossi prend l’avantage sur l’australien dans le virage 14 mais le pilote Pramac résiste.

Dans le 7e tour, Miller et Rins se touchent et la Suzuki du pilote espagnol perd un de ses ailerons. Viñales et Marquez sont seuls en tête mais l’avance du pilote Yamaha est de 1,6 seconde.

Quartararo dépasse Miller pour la 7e position dans le 14e tour. Zarco suit juste derrière. Rossi met la pression sur Dovizioso pour la troisième position tandis que Viñales est confortablement en tête. Son avance est de 2,7 secondes.

La passe d’armes entre Dovizioso et Rossi continue à cinq tours de la fin. Rins, cinquième, a considérablement réduit l’écart. Derrière, Zarco et Miller se battent pour la 8e position.

À trois tours de la fin, Mir percute Zarco qui chute et abandonne alors qu’il était en neuvième position. Le pilote Suzuki écope une pénalité de long tour, suite à cet incident.

Viñales remporte ce Grand Prix de Malaisie devant Marquez. Dovizioso termine troisième devant Rossi et Rins. Morbidelli et Quartararo suivent derrière au classement. Ils devancent Miller, Petrucci et Mir qui complète le top 10. Derrière, suivent Pol Espargaro, Bagnaia, Aleix Espargaró, Lorenzo et Kallio.