MotoGP : Suzuki justifie le recrutement de Joan Mir pour 2019

MotoGP : Suzuki justifie le recrutement de Joan Mir pour 2019

Suzuki alignera une paire de pilotes espagnols en 2019 en MotoGP, avec Alex Rins, 22 ans, et Joan Mir, 20 ans. Le constructeur japonais se félicite d’un tel recrutement, après avoir signé Mir très tôt dans sa première saison de Moto2. Mais Davide Brivio, directeur de l’écurie, explique que la négociation n’a pas été longue et que Suzuki était convaincu de son choix.

“Non, la négociation elle-même n’a pas été si longue”, explique Brivio. “En réalité, Joan a été très rapide. Ce qui a pris beaucoup de temps a été de parler avec les différents managers qui sont venus nous poser des questions sur la situation de notre équipe et si nous étions intéressés par l’un de leurs pilotes. Avec Joan, nous avons commencé à parler après les essais hivernaux et nous avons rétréci notre objectif après les trois premières courses. En ce sens, oui, cela fait assez longtemps, mais il s’agissait plus de parler que de négocier.”

Il explique le choix d’avoir gardé Rins, pourtant légèrement inférieur à Andrea Iannone cette saison : “Avec Alex, nous avions une option de renouvellement pour 2019 et 2020. Sur la base de cette option, nous aurions pu attendre et l’appliquer, mais ce que nous avons fait, c’est parler entre nous. La conclusion d’un accord avec Alex a été très simple. Il était heureux de continuer avec nous, et nous étions heureux de continuer avec lui. En fin de compte, il a été et est un investissement pour nous. Nous pensons qu’Alex est vraiment un grand talent ; je crois qu’il peut devenir l’un des meilleurs pilotes à l’avenir. Nous étions donc très heureux de poursuivre notre coopération avec lui.