MotoGP : Quartararo explique ses deux chutes sur le circuit de Misano

MotoGP : Quartararo explique ses deux chutes sur le circuit de Misano

Fabio Quartararo a connu un Grand Prix cauchemardesque hier sur le circuit de Misano. Après un mauvais départ, le pilote Petronas SRT a chuté dans le virage 4 au huitième tour et rejoint la course en dernière position.

Quartararo admet avoir commis une erreur après avoir dépassé Vinales, juste avant sa chute : “C’était difficile. Je n’ai pas pris un très bon départ, mais ce n’était pas si mauvais. J’ai eu un contact avec Jack [Miller] et quand j’ai doublé Maverick, je me suis dit que je devais attaquer pour revenir sur Jack, mais malheureusement j’ai attaqué comme si c’était le dernier tour. Il restait 19 tours. C’est une erreur de ma part.”

“Je pense que je me suis emballé derrière Maverick. J’étais facile. Je me disais que je pouvais rouler une demi-seconde plus vite. C’est frustrant, parce que je ne pouvais pas le doubler. Dès que je l’ai doublé,  je me suis dit que j’étais libre d’aller plus vite. Le pneu avant avait surchauffé, la pression était forte. J’ai fait une petite erreur. Au virage 3, j’ai un peu plus glissé et je n’ai pas freiné comme je le fais d’habitude. Je suis sorti large et j’ai essayé d’être doux sur l’avant. Nous avions le rythme pour jouer la victoire. C’est assez frustrant.”

Quartararo a effectué un arrêt au stand pour vérifier sa moto au 19e tour après sa chute mais sa course s’est terminée par une deuxième chute : “Le moteur perdait un peu en performance mais il n’y a pas de souci sur le moteur, tout va bien. Je me suis arrêté et nous avons voulu faire un tour pour vérifier que tout allait bien. Au virage 6, j’étais à faible vitesse et je voulais juste prendre le virage. J’ai perdu l’avant brutalement. C’est très bizarre. Je n’ai pas de véritable explication. Mais pour la première [chute], la plus importante, je sais pourquoi j’ai chuté.”

Quartararo compte apprendre de ses erreurs commises sur le circuit de Misano : “J’ai appris de toutes mes erreurs l’an dernier. Je vais apprendre des erreurs. Je vais revoir les images. C’est dur de regarder une course dans laquelle on chute, mais pour moi, il est important de comprendre pourquoi j’ai fait cette erreur. Ce n’est pas le bon moment pour partir à la faute mais un jour, il faut passer par cette erreur.”