MotoGP : Quartararo explique l’écart de performances avec Viñales lors de la première journée d’essais à Jerez

MotoGP : Quartararo explique l’écart de performances avec Viñales lors de la première journée d’essais à Jerez

Fabio Quartararo a terminé deuxième sur la feuille des temps avec un rythme soutenu en testant une version prototype du moteur Yamaha YZR-M1 pour la prochaine saison. Le pilote français a bouclé 68 tours et signé son meilleur chrono en 1’37”885 à 0.754 seconde de Maverick Vinales.

“Nous savons déjà pourquoi, il a déjà fait deux jours d’essais à Valence avec la nouvelle moto et nous savons que Maverick est un pilote très rapide,” a expliqué Quartararo.

“Pour nous, c’était la première fois que nous essayions ce nouveau moteur  et bien sûr, il n’est jamais facile d’aller vite quand on a de nouvelles choses sur la moto. C’était plus pour comprendre.”

“De plus, nous n’avons jamais fait un seul tour en poussant pendant deux tours comme nous le faisons normalement lorsque nous sommes en haut sur la feuille des temps.”

“Quand j’ai mis le nouveau pneu, il y avait un drapeau rouge, donc le pneu avait déjà fait deux tours. Puis je sors de nouveau et il pleuvait. Puis la troisième fois, je suis allé sur la piste et j’ai fait le temps au tour, mais à chaque fois que je sors et que je  rentre après, le pneu tombe.”

“Mais nous avons fait un très bon rythme avec de vieux pneus, je pense qu’avec 30 tours sur les pneus, j’étais à un ou deux dixièmes de mon meilleur tour. Je pense que c’est vraiment positif, même pour notre moto.”

Quartararo continuera de tester le nouveau moteur lors de la deuxième  journée d’essais à Jerez :  “Demain, ce sera la même chose, en essayant d’obtenir de meilleures  sensations et bien sûr, il est important que nous ayons tout d’abord une base. Nous ne sommes pas encore tout à fait à l’aise avec la moto de l’an dernier. Maintenant le rythme est bon, mais je ne suis plus aussi régulier qu’avant.”

“Nous avons roulé presque toute la journée avec ce nouveau moteur. C’était vraiment difficile à comprendre parce que nous faisons toute l’année avec la même moto et puis quand on a un nouveau moteur, il faut travailler sur des choses comme l’électronique.”