MotoGP : Marquez s’exprime sur sa convalescence

MotoGP : Marquez s’exprime sur sa convalescence

Marc Marquez s’est exprimé sur la saison 2020, sa condition physique et mentale et les performances de l’équipe Repsol Honda, avant sa course à domicile au GP Catalogne.

2020 a été une saison comme aucune autre pour Marquez, le pilote Repsol Honda Team est contraint de suivre les courses depuis chez lui après une blessure lors de la première manche de la saison. Bien que regarder les courses depuis chez lui soit difficile, Marquez continue de travailler et de s’entraîner, poussant pour revenir sur le circuit et sur sa Honda RC213V quand le moment sera venu.

“Sur le plan physique, je suis maintenant dans un bon moment,”  dit Marquez. “Mais bien sûr, je suis encore loin de mon niveau normal. C’est vrai que la semaine dernière, j’ai commencé à faire de la course à pied et du vélo. Du côté cardio, des jambes et du bras gauche, ma condition est assez bonne. Mais pour le bras droit, je dois encore faire de grands pas, mais nous commençons maintenant à faire plus d’exercices.”

“J’ai hâte de commencer à pousser un peu plus dans le gymnase. Mais pour l’instant, nous devons respecter les horaires et être patients. Du point de vue mental, c’était difficile au début. Parce que vous savez, il n’y avait rien à faire à la maison, les jours et même les heures étaient très, très longs mais maintenant nous avons un plan pour chaque jour. Nous faisons deux séances de physio et ensuite nous nous entraînons aussi dans la salle de gym avec mon entraîneur, le bras gauche, les jambes, ainsi que du cardio.”

“Le moment où je souffre le plus, c’est pendant le week-end de course, parce que vous regardez la course, toutes les séances d’Essais Libres à la télévision et ce n’est pas facile. À part cela, on peut dire que je suis heureux maintenant. Je suis heureux parce que je sens déjà que nous avons fait quelques pas en avant.”

Q : Nous vous avons vu la semaine dernière vous entraîner déjà avec une protection, l’utilisez-vous encore ?

“Oui, nous avons eu différents types de protection. Au début, j’avais beaucoup de protections, de la main au haut du bras et c’était comme si c’était complètement rigide. Puis, étape par étape, nous avons utilisé cette protection en carbone que vous avez vue sur les réseaux sociaux, du coude à l’épaule. Et maintenant, dans la vie normale, je n’utilise plus rien pour m’entraîner, surtout quand je fais du vélo. J’utilise toujours cette protection en carbone parce qu’elle fixe un peu mieux l’os et le bras en place. Maintenant, je commence à oublier les protections, et j’espère que la semaine prochaine, nous pourrons déjà retirer la protection de toutes les choses que nous faisons.”

Q : Comment vous sentez-vous maintenant que vous vous entraînez à nouveau ?

“J’ai commencé à faire du vélo et à courir et je m’attendais à ce que ce soit bien pire parce que pendant quatre ou cinq semaines, je n’ai fait que regarder la télévision sur le canapé. Mais j’ai commencé à courir et dès le premier jour, je me suis senti bien et j’ai commencé à voir des améliorations, y compris dans le domaine du cyclisme. La chose la plus difficile est le muscle du bras droit, mais même celui-ci est meilleur que ce à quoi je m’attendais. Le muscle est toujours là, il fonctionne bien. Le plus important, c’est que tous les mouvements sont corrects et maintenant, pas à pas, avec mon kiné Carlos, il vit avec moi dans ma maison, nous allons commencer à travailler dur pour nous améliorer, en suivant les bonnes étapes au bon moment.”

Q : Avez-vous manqué l’entraînement ?

“J’ai manqué l’entraînement, surtout les deux premières semaines, mais ce qui me manque le plus, c’est d’être sur une moto. Maintenant je suis dans une situation où j’espère revenir bientôt sur une petite moto ou quelque chose comme ça mais pour le moment, nous devons juste respecter le processus, les horaires des médecins. Maintenant, je commence à me sentir prêt, mais c’est là que ça devient un peu dangereux parce que quand on se sent prêt, on en veut de plus en plus mais je dois juste essayer de comprendre ce que mon corps dit.”

Q : Déjà la semaine dernière, lors de la course, de nombreux fans ont dit que vous étiez vraiment rapide !

“J’ai été surpris car normalement mon rythme de course est de 3:50 par kilomètre et j’ai fait un 4/4:10 par kilomètre, donc c’était un bon rythme. Le lendemain, j’ai été détruit ! Mes jambes étaient complètement vides, mais pendant la semaine, j’ai couru trois fois, j’ai fait du vélo une fois et on dirait que la base est là. Donc, d’un point de vue physique, je me sens prêt à revenir, mais en ce qui concerne le bras en particulier, toujours pas.”

Q : Un message à tous les fans ?

“Je veux juste dire merci, surtout à toute l’équipe Repsol Honda et aussi à tous les fans. J’ai reçu beaucoup, beaucoup de bons messages. J’ai lu beaucoup, beaucoup de questions : “Quand reviendrez-vous ? Je ne sais pas, je ne sais pas quand je reviendrai. J’espère revenir le plus vite possible. J’ai le sentiment que c’est plus tôt que tard, donc c’est quelque chose de bien aussi. Voyons voir, mais merci de continuer à me soutenir, de soutenir Honda et ne vous inquiétez pas, nous reviendrons au sommet.”