MotoGP : Lorenzo élogieux à l’égard de Marquez

MotoGP : Lorenzo élogieux à l’égard de Marquez

Jorge Lorenzo qui n’a pas tari d’éloges à l’égard de son ancien coéquipier Marc Marquez, affirme que le champion du monde 2019 aurait plus de mérite s’il parvenait à égaler le record de 15 titres d’Agostini.

“Dans la vie, tout peut changer, mais il est clair que si Marc Marquez continue avec cette ambition et cette motivation à travailler si dur, il pourrait y arriver,”  prédit le majorquin lors d’une interview accordée à Motosan.es. “Marc est un pilote unique, avec des caractéristiques très différentes des autres champions. Il a beaucoup de vertus mais aussi, comme tout le monde, quelques défauts.”

“À mon avis, l’une de ses plus grandes vertus est son ambition de toujours gagner, en toutes circonstances. Pour montrer aux autres pilotes qu’il est toujours le plus fort. C’est une vertu qui le rend unique, mais cela peut aussi devenir une faiblesse si vous ne vous contrôlez pas ou si vous perdez votre fortune, car dans un sport à risque, prendre tant de risques vous fait acheter plus de ” bulletins ” qui vous causent une blessure importante. Heureusement pour lui, je pense qu’il corrige progressivement cela.”

“S’il parvient à contrôler cette ambition dans les prochaines années, il aura beaucoup à gagner, car en tant que sportif, il est vraiment une bête à bien des égards. De plus, et sans enlever les mérites des incroyables chiffres d’Agostini, dans son temps il a pu (et c’était faisable) courir et gagner dans plusieurs catégories en même temps dans la même journée. Les championnats mécaniques n’ont pas été aussi équilibrés et le nombre de pilotes participants n’a pas été très élevé à plusieurs reprises. À mon avis, si Marc parvenait à l’égaler, il aurait beaucoup plus de mérite, bien que cela doive être fait…”.

Jorge Lorenzo a également donné les noms de ses adversaires les plus coriaces qu’il ait affrontés : “Il y en a eu beaucoup. Quand j’ai débuté au CEV et dans le Championnat d’Europe, j’ai rencontré Andrea Dovizioso et Dani Pedrosa, des pilotes que j’ai ensuite affrontés dans les trois catégories du Championnat du Monde, se battant pour de nombreuses courses et titres. Ensuite, en MotoGP en particulier, je dirais que les plus difficiles à battre étaient Rossi, Stoner et Marquez, chacun avec un talent unique.”