MotoGP : L'avant de la Honda est son point critique, selon Marquez

MotoGP : L'avant de la Honda est son point critique, selon Marquez

La Honda RC213V en version 2019 pourrait avoir un petit souci de train avant. Marc Marquez assure ne pas encore l’avoir expérimenté, mais il estime que c’est uniquement parce qu’il n’a pas attaqué qu’il n’a pas pu le découvrir. Néanmons, il attribue les chutes de Cal Crutchlow à un défaut de stabilité du train avant de la Honda, qu’il juge ‘critique’.

“Bien sûr, nous travaillons aussi sur ce domaine, mais ce test n’était pas concentré sur ce domaine parce que je n’ai pas attaqué comme d’habitude” a déclaré Marquez. “Je n’ai pas eu de sauvetages, pas de moments périlleux, j’ai toujours été en contrôle. Ce n’est pas normal pour moi, mais Cal est tombé deux ou trois fois, et ça ressemble quand même à un point critique mais on verra bien.”

“Quand je serai prêt à attaquer, je pousserai comme toujours, mais dans ces essais je n’ai pas failli tomber, je ne poussais pas, et pour essayer les choses à l’avant, je leur ai dit qu’il valait mieux ne pas essayer. Nous avons essayé d’améliorer l’accélération parce que c’est là que je peux sentir, mais dans le virage, je ne poussais pas.”

De son côté, Cal Crutchlow se veut philosophe : “Il faut prendre mes chutes différemment, parce que lorsque nous avons l’habitude de tomber de l’avant, cela arrive beaucoup dans la zone de freinage car nous surchargeons l’avant et nous tombons. Pour l’instant, j’ai l’impression que c’est tout le contraire. J’ai l’impression que je n’ai pas la charge comme l’année dernière, alors peut-être qu’ils l’ont améliorée, et je dois aussi m’adapter.”