MotoGP : La Fédération Française de Motocyclisme prend la défense de Zarco après les critiques suite à son accident avec Morbidelli

MotoGP : La Fédération Française de Motocyclisme prend la défense de Zarco après les critiques suite à son accident avec Morbidelli

Après Michele Pirro et Danilo Petrucci, c’est au tour de la FFM (Fédération Française de Motocyclisme) de prendre la défense de Johann Zarco après les critiques de certains pilotes suite à son accident avec Morbidelli le week-end dernier sur le Red Bull Ring.

“Dimanche dernier, un accident dont les conséquences auraient pu être dramatiques a impliqué deux pilotes, Franco Morbidelli et le pilote FFM Johann Zarco, lors du Grand Prix d’Autriche de MotoGP,” a déclaré le communiqué de la FFM. “Alors qu’une grande partie des pilotes de Grand Prix présents ou passés considèrent que cet accident relève d’un malheureux fait de course, la Fédération Française de Moto s’interroge sur certaines accusations dont la motivation n’est pas bien définie, concernant la responsabilité de Johann Zarco dans cet accident.”

Le Président de la FFM, Monsieur Jacques Bolle, lui-même ancien pilote de Grand Prix a déclaré : “Lorsque l’on visionne les images, rien ne démontre que Johann ait une quelconque responsabilité dans cet accident, bien au contraire. J’engage donc les médias à faire preuve de prudence en la matière. En tout état de cause, les commissaires de la FIM vont étudier sous quelques jours la question et j’ai pleine confiance en leur analyse.”

Les commissaires de la FIM MotoGP™, composé de Bill Cumbow, Freddie Spencer et Ralph Bohnhorst, ont convoqué les pilotes impliqués dans les incidents sur et hors piste lors des deux derniers Grands Prix en République tchèque et en Autriche, afin de mieux comprendre les circonstances de chaque situation, en plus d’analyser les séquences vidéo des incidents en question.