MotoGP : Ducati voit la réclamation de la concurrence comme un geste politique

MotoGP : Ducati voit la réclamation de la concurrence comme un geste politique

Ducati a été mise sous enquête après la victoire d’Andrea Dovizioso, les autres équipes s’étant plaintes d’un appendice aéro sur la partie arrière de la Ducati GP19. Paolo Ciabatti, directeur de la marque, y voit plutôt une tentative de déstabilisation de la part des rivaux de Ducati.

“Je pense qu’il s’agit plus d’une question politique que d’une question sportive” a déclaré Ciabatti à Motorsport.com. “Nous avons déjà vu comment certains ont essayé de restreindre les innovations techniques aérodynamiques introduites par Ducati dans le championnat. Et nous l’avons déjà dit à maintes reprises que de notre point de vue, cela ne fait rien de bon pour le championnat.”

Avant même le verdict, il ne s’inquiétait pas des conséquences : “Nous sommes calmes parce que nous savons que nous avons suivi les règles techniques. Il y a une circulaire qui a été distribuée aux équipes le 2 mars, qui précise clairement comment utiliser ce type de déflecteur à l’arrière de la moto.”

“Si nous avions considéré que cet élément pouvait constituer un risque de punition, nous n’aurions pas couru avec lui. Mais ce n’est pas comme ça. Yamaha a déjà utilisé un déflecteur très similaire l’année dernière à Valence, pour diriger l’eau loin de la roue. Quoi qu’il en soit, le classement est provisoire jusqu’à ce qu’il y ait une résolution.”