MotoGP : Ducati a eu énormément recours aux simulations informatiques pour l'aéro

MotoGP : Ducati a eu énormément recours aux simulations informatiques pour l'aéro

Ducati a présenté sa nouvelle moto en fin de semaine. Si celle-ci a annoncé ses nouvelles couleurs, il n’en est rien de ses formes, qui seront présentées à la toute fin des essais privés. En effet, les équipes vont travailler d’arrache-pied pour réussir à présenter une moto aussi performante que possible, tout en respectant les nouvelles contraintes.

“Du point de vue aérodynamique, la réglementation de 2019 est certainement plus restrictive, à la fois parce qu’elle empêche la modularité du carénage, la possibilité d’appliquer ou de déplacer des pièces sur le carénage” a déclaré Gigi Dall’Igna, directeur général de Ducati Corse. “Et parce qu’ils ont aussi limité la taille du carénage. Je m’attends à ce que la charge aérodynamique soit légèrement inférieure à celle de la moto 2018.”

Ces restrictions ont été appliquées et comprises grâce à un travail distinct entre soufflerie et informatique, comme l’explique l’aérodynamicien Edoardo Lenoci : “Nous avons introduit l’utilisation massive de la CFD, qui est Computational Fluid Dynamics, c’est-à-dire la simulation mathématique de ce qui se passe autour de la moto en termes d’aérodynamique. Dans le passé, nous développions des motos en soufflerie, nous utilisions donc une maquette grandeur nature, composée de composants existants, de pièces détachées de motos existantes par exemple.”

“En utilisant la CFD, il y a quelques avantages, par exemple je peux vous dire d’un côté que la quantité énorme de données issues des simulations aide les ingénieurs à comprendre avec une connaissance approfondie ce qui se passe sur la moto en termes d’aérodynamique. Parce que dans la soufflerie, on ne peut pas voir la répartition de la pression, ni les lignes ou la répartition des contraintes à la surface de la moto, alors que vous avez ceci avec la CFD. Ainsi, lorsque vous allez dans la soufflerie, vous ne faites que du travail d’optimisation, ce qui est aussi important que le développement de nouveaux concepts.”