MotoGP: Ducati a développé une jauge d’appui aérodynamique issue de la Formule 1

MotoGP: Ducati a développé une jauge d’appui aérodynamique issue de la Formule 1

Un transducteur de pression installé sur la moto fournit à Ducati des données concrètes pour la puissance subie par la roue avant. Gigi Dall’Igna a copié ce système sur la Formule 1. Dall’Igna a utilisé à plusieurs reprises la technologie de la Formule 1. Lors des essais de MotoGP à Sepang, l’équipe d’usine Ducati a été équipée d’un tout nouveau gadget provenant de la Formule 1. Derrière le carénage, juste en face du pont supérieur de la fourche, un transmetteur de pression a été monté.

La pression d’air derrière le carénage est mesurée par rapport à la pression de l’air ambiant. Si l’on crée une chute de pression derrière le carénage, par exemple en raison des effets venturi qui permettent à l’air de s’en échapper, on obtient, en termes simples, un vide partiel derrière ou dans la gaine. En conséquence, la moto en mouvement est pressée par la quantité de différence de pression à l’air ambiant à la pente, il en résulte une force d’appui aérodynamique qui plaque la moto vers le sol.

En conséquence, il serait peut-être possible d’utiliser une géométrie de châssis plus facile à gérer, les avantages en tournant dans les courbes montrent leurs inconvénients dans les sections de piste rapides ont été compensées par la force d’appui aérodynamique.

Dall’Igna voit apparemment un potentiel en aérodynamique et veut développer l’avance de Ducati dans ce domaine en utilisant ce “transducteur de pression”. Cet instrument n’a aucun avantage en soi, mais il permet à la recherche ciblée de générer des appuis en fournissant des lectures objectives.