MotoGP: La Cour d'appel de la FIM a rendu son verdict

MotoGP: La Cour d'appel de la FIM a rendu son verdict

La Fédération internationale de motocyclisme a rejeté la réclamation de Suzuki, Honda, KTM et Aprilia contre Ducati à la suite du recours déposé par ses quatre constructeurs.

Les quatre constructeurs s’étaient plaint d’une ailette placée sur le bras oscillant de la Ducati GP19 lors de la manche d’ouverture au Qatar. Les équipes qui ont protesté, ont considéré qu’il s’agissait essentiellement d’un dispositif aérodynamique et qu’il n’était donc pas conforme au règlement technique. Après une audience, les quatre protestations ont été rejetées.

Les quatre mêmes équipes ont ensuite fait appel de la décision des commissaires MotoGP auprès des commissaires d’appel MotoGP et une nouvelle audition a eu lieu. Les commissaires d’appel du MotoGP ont déterminé qu’une évaluation technique supplémentaire était nécessaire et que cela n’était pas possible dans les circonstances. Ils ont donc décidé de saisir la Cour d’Appel du MotoGP conformément à l’Art. 3.3.3.3.2 du Règlement applicable.

La Cour d’Appel du MotoGP a rendu sa décision aujourd’hui et les parties (les quatre équipes ) ont été dûment informées de :

  • Les appels interjetés par les équipes Aprilia, Suzuki, Honda et KTM sont recevables.
  • Les résultats provisoires de la course sont confirmés et déclarés définitifs.
  • La demande de déclaration d’illégalité du  et d’interdiction de son utilisation dans les courses futures est rejetée.
  • Cette décision peut faire l’objet d’un recours devant le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) à Lausanne (Suisse) dans un délai de 5 jours conformément à l’article 3.9 du Règlement du Grand Prix du Championnat du Monde FIM 2019.