MotoGP : Aleix Espargaro se sent mal vis à vis des critiques émises sur Christophe Ponsson

MotoGP : Aleix Espargaro se sent mal vis à vis des critiques émises sur Christophe Ponsson

Aleix Espargaro est revenu sur la vague de critiques subies par Christophe Ponsson le week-end dernier pour sa première apparition en MotoGP, en remplacement de Tito Rabat. L’Espagnol regrette d’avoir vu autant de critiques sur un pilote qui, selon lui, a juste saisi sa chance. Il tient à défendre de nouveau le Français.

“Je me sens vraiment mal pour lui, parce que ce n’est qu’un jeune homme et ce n’est pas sa faute, il a beaucoup de pression parce que tout le monde parle de lui mais ce n’est pas sa faute”, a dit Espargaro. “Si vous prenez Jorge Martin qui est un pilote très fort en Moto3 et si vous le mettez sur une MotoGP à Valence, il ne sera pas plus fort que Ponsson peut-être.”

“Le MotoGP est très exigeant et on ne peut pas prendre un gars du championnat d’Espagne et le mettre en MotoGP avec les meilleurs pilotes et les meilleures motos du monde. Ce n’est pas vraiment sa faute, mais le championnat doit être plus fort. Nous avons besoin de créer quelque chose comme une superlicence. Une autre chose, c’est qu’il faudrait interdire complètement que la première fois que quelqu’un essaie une MotoGP, ce soit lors d’un week-end de course.”

Espargaro estime que la responsabilité est à attribuer à l’équipe, et non au pilote : “Certains pilotes étaient très agressifs et nous sommes d’autres à avoir dit que ce n’était pas vraiment sa faute, tout le monde a son rêve. S’ils me donnaient une Ferrari pour faire la prochaine course de Formule 1, je dirais oui, c’est sûr. Ce n’est pas sa faute, c’est celle de l’équipe, de l’organisation. Je pense qu’ils réalisent qu’ils ont fait une erreur et ce sera la dernière fois.”