F1: Le moteur Spec 3 va-t-il sauver Honda?

F1: Le moteur Spec 3 va-t-il sauver Honda?

Alors qu’un divorce entre McLaren et Honda semblait inéluctable, l’apparition de la nouvelle spécification moteur vient quelque peu redistribuer les cartes. Cette dernière version de l’unité de puissance pourrait en effet convaincre McLaren de poursuivre l’aventure avec le motoriste japonais.

Déjà affaibli par le divorce avant l’heure annoncé par Sauber, Honda n’a plus d’autre choix que de convaincre McLaren de poursuivre l’aventure en 2018. Une collaboration qui, depuis son officialisation, a amené McLaren a chuter considérablement dans la hiérarchie, faisant même d’elle la neuvième voire dernière force du plateau en début de saison.

Heureusement, la spec 3 du bloc moteur offre enfin des résultats à McLaren, capable de lutter pour les points depuis quelques semaines en évitant les soucis de fiabilité tout en retrouvant un semblant de performance, toujours très décevante cependant. Un constat qui pourrait forcer McLaren a poursuivre la collaboration en 2018.

“McLaren est, en ce moment, la seule équipe que nous pouvons motoriser”, explique Yusuke Hasegawa. “Je suis ravi que nous ayons pu obtenir de bons résultats récemment. En Hongrie, nous n’avons rencontré aucun problème, c’était la première fois que je n’étais pas inquiet concernant l’arrivée de nos deux voitures”.

De quoi raviver la flamme entre deux partenaires? “Nous désirons poursuivre avec McLaren, je pense que si les résultats continuent à suivre, nous travaillerons encore ensemble en 2018”.

Le son de cloche de McLaren n’est pas encore connu, mais il ne devrait pas tarder à y avoir quelques éléments de réponse.