McLaren mise tout sur le développement de son package 2018 : "La MCL33 a encore du potentiel"

McLaren mise tout sur le développement de son package 2018 : "La MCL33 a encore du potentiel"

Eric Boullier n’est pas inquiet. Malgré l’instauration d’une nouvelle réglementation aérodynamique en 2019, le Team Principal de McLaren estime que son équipe doit miser avant tout sur le développement de la voiture actuelle avant de se concentrer sur la saison prochaine.

En fond de grille, la saison 2018 pourrait déjà doucement être terminée. Avec l’annonce des modifications aérodynamiques en vue de la prochaine saison, certaines équipes pourraient ralentir le développement de leur monture actuelle afin de se concentrer davantage sur la voiture de l’année prochaine. McLaren n’en fait, visiblement, pas partie.

Selon Eric Boullier, la MCL33 n’a pas encore révélé tout son potentiel. Le personnel de Woking est donc mobilisé avant tout pour développer ce package afin de réduire l’écart avec les ténors. “Je pense qu’il est plus intéressant de développer notre voiture actuelle pour une série de raisons”, explique le Français sur le site officiel de la Formule 1. “La première, c’est qu’il nous faut comprendre ce qui ne va pas pour éviter de répéter des mêmes erreurs de développement dans le futur. Il reste suffisamment de temps pour réduire notre déficit en vitesse de pointe et notre manque de grip”.

Selon lui, tout le personnel de Woking est donc concentré sur l’amélioration du package 2018. “Nous sommes concentrés sur la résolution de nos problèmes. Nous devons être sûr de tout comprendre afin, bien entendu, de pouvoir nous concentrer sereinement sur la voiture de l’année prochaine”.

Eric Boullier ne se cache pas : la MCL33 ne répond pas aux attentes de l’équipe britannique, reconnaissant un problème de conception. “Nous devons reconnaître nos erreurs. Nous avons des problèmes sur cette voiture”, explique-t-il. “Clairement, je pense que cette voiture n’est pas celle que nous voulions avoir. Mais nous avons une totale confiance en notre personnel. Il faut juste comprendre ce qu’il se passe et s’assurer d’avoir une bonne vision et un bon leadership pour concevoir des voitures performantes dans les prochaines années”.

Avant d’entamer le prochain grand prix en France, McLaren pointe au cinquième rang du championnat constructeur, devancé par Renault et les trois teams de pointe. Pas vraiment le résultat escompté en début de saison…

Alexandre Braeckman