F1/ Azerbaïdjan : Le contrat actuel est inacceptable

F1/ Azerbaïdjan : Le contrat actuel est inacceptable

Le gouvernement d’Azerbaïdjan n’est pas certain qu’il acceptera un nouvel accord de course de Formule 1, en tout cas pas dans les termes de l’accord actuel.

C’est en 2016 qu’a eu lieu la première course de Formule 1 dans les rues de Baku avec le contrat négocié à l’époque par Bernie Ecclestone. Le ministre des sports, Azad Rahimov, souhaite négocier avec les nouveaux propriétaires Liberty Media après la course en 2018.

« Dans les trois mois qui suivent le Grand prix nous devons donner une réponse à la direction de Formule 1 pour savoir si nous allons prolonger le contrat jusqu’en 2025 » a expliqué le ministre à l’agence de presse Tass.

« Tout le monde comprend que le contrat actuel est inacceptable et je pense que la nouvelle direction de Formule 1, le sait également » poursuit-il. « Nous parlons d’un certain nombre de conditions commerciales, de droits de sponsoring et du prix que nous payons » précise-t-il.