IndyCar : Josef Newgarden gagne à Barber, Bourdais cinquième

IndyCar : Josef Newgarden gagne à Barber, Bourdais cinquième

La course d’IndyCar en Alabama, sur le Barber Motorsports, a été très compliquée. Débutée à 20h, heure française, dimanche, elle s’est achevée près de 24 heures plus tard, après avoir été grandement perturbée par la pluie. Trop dangereuse à pratiquer dimanche, la piste était sèche lorsque le drapeau vert a été redonné ce lundi.

Charlie Kimball, percuté la veille, n’était pas présent, tandis que les mécaniciens de Penske ont travaillé dur sur la voiture de Will Power pour tenter de faire repartir l’Australien, après qu’il a percuté le mur dimanche. Les voitures ayant été mises en parc fermé, l’équipe a travaillé pour le faire repartir dès que celui-ci a été ouvert.

Si le restart s’est bien passé, Max Chilton a été le second pilote à abandonner sur problème mécanique, mettant un terme à la course de l’équipe Carlin. La course a été disputée avec une limite de temps, après avoir été entamée la veille, et a été peu riche en rebondissements jusqu’au dernier quart d’heure.

Simon Pagenaud, en stratégie décalée, a été victime d’une trop forte dégradation de ses pneus alors qu’il tentait de faire un seul arrêt. Scott Dixon a été victime de problèmes de limiteur de vitesse qui l’ont contraint à perdre du temps dans les stands. Mais c’est à un quart d’heure de l’arrivée que les choses se sont accélérées avec l’arrivée de la pluie.

Josef Newgarden, puis Simon Pagenaud, ont été les premiers à mettre les gommes pour la pluie, tandis que les rivaux du premier, Ryan Hunter-Reay et Sébastien Bourdais, attendaient en piste pour s’assurer que celle-ci allait vraiment devenir humide. Les premières boucles de Newgarden, qui venait d’abandonner la tête de la course, ont été catastrophiques, et Bourdais semblait s’envoler vers la victoire.

Mais la pluie a redoublé d’intensité et Hunter-Reay, puis Bourdais, ont perdu énormément de temps en tardant à rentrer. C’est d’ailleurs la principale erreur qu’a regretté Bourdais après la course. Newgarden a donc eu la voie libre et remporte sa deuxième course de la saison devant Hunter-Reay et les Canadiens de SPM, James Hinchcliffe et Robert Wickens. Après une dernière bataille, Bourdais devance de peu Scott Dixon. Au championnat, Newgarden prend la tête à Alexander Rossi, anonyme 11e après une sortie de piste en fin de course.