Formule E : Evans remporte une course folle à Mexico

Formule E : Evans remporte une course folle à Mexico

Parti deuxième sur la grille, Mitch Evans(Panasonic Jaguar Racing), est sorti victorieux d’une course parfaitement maîtrisée  à  Mexico. Il termine devant Antonio Felix da Costa (de DS Techeetah). Sebastian Buemi(Nissan e.dams) complète le podium.

Le poleman Andre Lotterer (Porsche de TAG Heuer) a été écarté dans le premier virage, ce qui l’a contraint à redescendre dans l’ordre pour se classer quatrième. Mitch Evans en profite et prend ainsi les commandes de la course.

En sixième position, Nico Mueller de Geox Dragon a mal jugé l’entrée dans le virage 1, s’enfonçant dans le mur et terminant sa course à 48 minutes du terme. Avec la BMW i8 Safety Car de nouvelle génération déployée, le peloton a suivi en formation pendant que la voiture de Mueller était récupérée.

Alors que la course redémarrait, Evans a pris les devants à 35 minutes de la fin. Selon les nouvelles réglementations pour la saison 2019/20, toutes les voitures ont reçu une réduction d’énergie de 5kW après avoir suivi la Safety Car pendant cinq minutes. Dans le premier virage, Felipe Massa (Rokit Venturi Racing) a heurté le mur, endommageant sa voiture et mettant fin à la course avant la fin.

En tête, Evans a creusé l’écart en tête de la course alors que Sam Bird (Envision Virgin Racing ) a dépassé Sebastian Buemi pour prendre la deuxième place. Alors que la bataille pour le podium faisait rage, Lotterer a glissé encore plus loin, tandis que les dégâts subis par son aileron  avant droite ont laissé un panache de fumée derrière lui. Perdant finalement l’aileron  endommagée sur la piste, l’Allemand est retourné aux stands pour une nouvelle carrosserie avant d’abandonner finalement.

Le champion en titre Jean-Eric Vergne et son coéquipier Antonio Felix da Costa sont respectivement en septième et sixième position. Derrière Vergne, se trouvait Lucas di Grassi d’Audi Sport Abt Schaeffler, en huitième position. A 17 minutes de la fin, Nyck de Vries (Mercedes-Benz EQ), cinquième, ne s’est pas arrêté à la fin de la ligne droite de départ/arrivée alors qu’il tentait de défendre une manœuvre sur Da Costa.

De Vries percute Robin Frijns, un autre Néerlandais de Envision Virgin Racing, avant de s’arrêter à la fin de la ligne droite. Signalant des problèmes techniques par communication radio, le rookie est resté bloqué et est devenu le quatrième pilote à abandonner.

Vergne a effectué une belle remontée. Il est cinquième derrière son coéquipier Da Costa en quatrième position. Avec moins d’énergie que son homologue, les deux pilotes de la DS Techeetah se sont battus par radio avec la direction de retour au garage, sans pouvoir décider d’une stratégie concrète.

Finalement, Da Costa s’est détaché de sa position et a réussi à remonter jusqu’à Buemi, troisième, grâce à son énergie supplémentaire. A cinq minutes de l’arrivée, plus un tour, Evans a continué à s’éloigner, suivi par Bird et Da Costa.

Avec une pression accrue, Bird a mal jugé le virage 13, accrochant le mur et mettant fin à sa course perdant ainsi toute chance de podium. Da Costa, désormais deuxième, reste en tête tandis que Buemi passe en troisième position, espérant ainsi remporter ses premiers points de championnat de la saison.

Quelques heures avant la course, Daniel Abt Schaeffler, d’Audi Sport Abt Schaeffler, a quitté l’hôpital avec un état de santé satisfaisant, suite à un accident lors de la première séance d’essais, et a abandonné à quelques minutes de la fin de la course.

Mitch Evans, de Panasonic Jaguar Racing, a franchi la ligne d’arrivée sans problème, remportant sa deuxième victoire en Formule E avec Jaguar, suivi d’Antonio Felix da Costa, de DS Techeetah, et de Sebastian Buemi, de Nissan e.dams.