Formule E : Di Grassi remporte l’ePrix de Berlin

Formule E : Di Grassi remporte l’ePrix de Berlin

Di Grassi remporte la victoire à Berlin pour la course à domicile d’Audi tandis que la Nissan e.dams de Sébastien Buemi se contente de la deuxième place devant le champion en titre et le pilote DS Techeetah Jean-Eric Vergne en troisième.

Le poleman Sébastien Buemi a mené le peloton sur les 2,375 km du circuit de Tempelhof. Après un départ en queue de peloton, André Lotterer, du DS Techeetah, a rattrapé son retard en remontant jusqu’à la 16ème position dans le premier tour.

Lucas di Grassi (Audi Sport Abt Schaeffler), impatient de remonter depuis sa troisième place, a dépassé Stoffel Vandoorne du HWA Racelab au virage 6, cinq minutes après le début de la course. Quelques minutes plus tard, le Brésilien se mesurait à Buemi pour la première place et passait à nouveau au virage 6.

Lotterer a continué d’attaquer et s’est hissé jusqu’à la 15e place. Il a ensuite activé le mode Attack à 32 minutes de la fin (chaque pilote est désormais capable d’obtenir un surcroît de puissance en course en passant par la zone d’activation du MODE ATTAQUE) de la ligne de course au virage 6. Chaque pilote peut activer le mode deux fois, chaque boost de 25kW dure quatre minutes.

A 20 minutes de la fin, Antonio da Felix Costa, de BMW i Andretti Motorsport, s’est hissé à la deuxième place, défiant di Grassi au volant de son Audi tandis que Buemi suivait en troisième position. Les constructeurs allemands se battant pour la victoire à Berlin, un seul d’entre eux a pu se hisser sur la plus haute marche du podium.

A 17 minutes de la fin, Buemi a engagé son FANBOOST pour rattraper son retard et dépasser da Costa pour passer à la deuxième position. À l’approche des 10 dernières minutes, Alex Lynn de Panasonic Jaguar Racing s’est arrêté sur la ligne de départ/arrivée, à cause de problèmes d’essieu arrière. Après un Full Course Yellow déployé, la course a repris à neuf minutes et demie de l’arrivée.

Plus tard dans la course, les deux pilotes de DS Techeetah avaient comblé leur retard, Vergne s’efforçant de monter sur le podium, prenant da Costa à l’intérieur du virage 10 pour se hisser en troisième position. Plus loin derrière, Lotterer, le coéquipier de Vergne, avait des ennuis. Malgré un gain de 10 places depuis le début de la course, le pilote allemand s’est retrouvé dans les stands à cause d’un problème de batterie, mettant fin à sa course à domicile.

A moins d’une minute et un tour de l’arrivée, Buemi s’est battu pour conserver sa deuxième position face à Vergne tandis que di Grassi conservait son avance dans le dernier tour, passant devant une foule en délire dans son Audi e-tron FE.05.