FE : BMW et Da Costa décrochent la première victoire de l’ère Gen2

FE : BMW et Da Costa décrochent la première victoire de l’ère Gen2

Antonio Félix da Costa a remporté la première  course de l’ère Gen2 à Riyad. Le pilote BMW avait signé la pole position de l’ePrix d’Ad Diriyah et s’élançait devant José María López, Sébastien Buemi, Stoffel Vandoorne et Jean-Éric Vergne.

Dès le départ, le portugais gardait l’avantage. López a perdu une position au profit de Buemi et Vergne a réussi à prendre le dessus sur Vandoorne. Da Costa a mené le peloton de tête lors des premiers tours.

Le champion en titre Vergne, quatrième depuis le départ, a réussi à dépasser López puis Buemi. Il réussit un superbe dépassement par l’extérieur sur Da Costa dans le premier virage. Vandoorne est 11e au 14e tour tandis que Massa a effectué une belle remontée, il est 9e.

Da Costa  a repris les commandes de la course lorsque le pilote Techeetah a écopé d’un drive through en raison d’une sur-utilisation d’énergie. Vergne est 5e après sa pénalité mais s’est ressaisi brillamment pour se retrouver 2e derrière la BMW Andretti de Da Costa dans les dernières minutes de la course après une Full Course Yellow, puis un Safety Car.

Le pilote Portugais tient bon pour remporter la première victoire de BMW dans la série tout électrique et sa première depuis l’ePrix de Buenos Aires de 2015, avec seulement 0.462s d’avance sur Vergne, Jerome d’Ambrosio prenant la troisième place sur le podium pour sa nouvelle équipe Mahindra.

Mitch Evans échoue au pied du podium. Derrière suivent le deuxième pilote Techeetah de Lotterer et Sébastien Buemi. Le pilote de l’écurie Nissan e.dams avait pris un bon départ et s’est classé deuxième dans les premiers tours, avant de de chuter à la sixième place. Olivier Rowland place la deuxième Nissan au septième rang devant Daniel Abt et Lucas di Grassi.

Nelson Piquet Junior place la deuxième Jaguar dans les points au dixième rang. Sam Bird est onzième. Felipe Massa termine 14e et Stoffel Vandoorne 17e.