F2: La nouvelle monoplace a été présentée et elle embarque le halo

F2: La nouvelle monoplace a été présentée et elle embarque le halo

La Formule 2 a révélé sa nouvelle monoplace, qui sera utilisée à partir de l’année prochaine et jusqu’en 2020. La voiture est équipée d’un moteur V6 turbo Mécachrome de 3.4 litres qui délivre 620 chevaux à 8750 tours par minute. L’idée de cette nouvelle voiture était de coller à la philosophie des nouvelles monoplaces de F1 et c’est pour cela qu’elle a été quelque peu musclée en termes de dessin. Conformément aux décisions prises par la FIA, c’est également la première voiture présentée avec le halo, le nouveau système de protection de la tête des pilotes

Le système électronique a été revu et présente des possibilités multiples d’améliorations, afin de pouvoir maîtriser les coûts à l’avenir et garder un niveau similaire de coûts opérationnels. Une petite séance d’essais a confirmé que la voiture était bien née et son développement va continuer lors des prochains mois afin qu’elle accumule assez de kilomètres et qu’elle confirme ainsi sa fiabilité. En décembre, elle sera poussée dans ses derniers retranchements pour tester ses performances avant que la mise en production ne se finisse, et qu’elle ne soit livrée aux équipes à la mi-janvier pour le premier exemplaire, et mi-février pour le second.

« La présentation de la voiture 2018 de Formule 2 est un moment important pour la FIA car nous complétons une pyramide de catégories, du karting à la Formule 1 » se félicite Charlie Whiting. « Le plan pour une progression plus structurée est d’offrir aux pilotes des voitures qui les préparent mieux pour l’étape suivante. Pour la Formule 2, cela signifiait que nous avions besoin d’une voiture qui éduque mais aussi prépare les pilotes à être parmi les meilleurs . Nous avons amélioré l’esthétique de la voiture mais aussi sa sécurité qui est désormais au plus haut niveau, et nous la rapprochons de la F1 sur ces points ».

f25

img_2796

f21

f23

f24

Bruno Michel, dirigeant de la Formule 2, s’est félicité de cette nouvelle ère qui débute : « Nous nous sommes consacrés à développer une voiture plus puissante, plus sure et plus difficile à piloter mais qui encouragera les pilotes à dépasser, ce qui devrait notamment être aidé par le nouvel ensemble aérodynamique. Notre philosophie a toujours été d’atteindre cet objectif en restant dans une maîtrise des coûts pour les équipes, et je pense que la version 2018 de la F2 continuera à limiter les coûts opérationnels. Enfin, elle suit de très près la philosophie des dernières F1. Je pense que la nouvelle F2 est la bonne voiture pour que le championnat franchisse une nouvelle étape, mais aussi pour représenter la dernière marche de l’échelle pour nos pilotes en espérant qu’ils atteignent leur objectif ultime : un volant en F1 ».