F2: Nicholas Latifi remporte sa première course

F2: Nicholas Latifi remporte sa première course

Huitième de la course principale hier, Nicholas Latifi partait en pole position de la course dominicale sur le circuit de Silverstone. Le pilote Dams prenait un bon envol et conservait l’avantage sur Luca Ghiotto qui avait lui-même pris le meilleur sur Jordan King. Dans l’autre Dams, Oliver Rowland prenait un départ chaotique et s’accrochait avec King qui devait abandonner, puis écoper d’une pénalité pour avoir poussé Artem Markelov hors de la piste.

Les positions se figeaient rapidement puisque Latifi prenait de l’avance en tête de course tandis que derrière lui, Ghiotto, Rowland et Markelov devaient résister à une nouvelle remontée de Charles Leclerc, une nouvelle fois intraitable.

Le Monégasque a toutefois buté sur Sergio Canamasas pendant la moitié de la course avant de dépasser l’Espagnol de manière autoritaire, afin d’éviter tout contact avec le pilote dont la réputation n’est plus à faire, mais aussi de manière à remonter sur le groupe de tête.

Suite à la sortie de Boschung, la voiture de sécurité faisait son entrée en piste à trois tours de la fin, le temps de retirer la monoplace jugée trop proche de la piste. Lors de la dernière relance, Latifi ne tremblait pas mais derrière, Oliver Rowland ralentissait les pilotes derrière lui de manière injustifiée.

L’Anglais terminait comme il l’avait commencé sa course, et avec la dangerosité de sa manœuvre, sa pénalité n’en était que plus justifiée. Dès lors il chutait dans le classement pour ne finir que dixième.

Latifi remporte donc à Silverstone sa première victoire en Formule 2 et devance les deux Russian Time de Luca Ghiotto et Artem Markelov qui signent un double podium. Sergio Canamasas termine finalement quatrième après avoir repris sa place face à Charles Leclerc, qui finit cinquième, au prix d’un dépassement par l’extérieur.

Norman Nato conclut son week-end solide par une sixième place, après le podium de la veille, et devance Nyck De Vries, Nobuharu Matsushita, Gustav Malja et donc Oliver Rowland qui récupère un point presque immérité compte tenu de son comportement limite en piste.

Emmanuel Touzot