F1,Brawn : “ Nous pouvons organiser une saison de 18-19 courses si nous pouvons commencer début juillet ”

F1,Brawn : “ Nous pouvons organiser une saison de 18-19 courses si nous pouvons commencer début juillet ”

Le directeur sportif de la Formule 1, Ross Brawn, affirme que la saison 2020 pourrait comporter 18-19 courses s’il était possible de commencer au mois de Juillet.

Le Grand Prix du Canada, initialement prévu comme étant la neuvième manche du championnat 2020, est devenu la dernière course à être reportée à cause de la pandémie de Covid-19. Mais la F1 travaillent avec les promoteurs pour créer un calendrier révisé pour un moment où il sera possible de reprendre les courses.

“Si nous pouvions commencer au début du mois de juillet, nous pourrions faire une saison de 19 courses,” a déclaré Brawn à Sky Sports. “[Ce serait] difficile – trois courses, un week-end de repos, trois courses, un week-end de repos. Nous avons examiné toute la logistique, et nous pensons que nous pouvons organiser une saison de 18-19 courses si nous pouvons commencer début juillet.”

“Le choix est entre ces deux chiffres. Huit courses, c’est le minimum que nous pouvons avoir pour un championnat du monde, [selon] les statuts de la FIA. Nous pourrions réaliser huit courses en commençant en octobre. Donc si vous vouliez un point mort, ce serait en octobre.”

“Mais il y a toujours la possibilité que nous puissions nous retrouver l’année prochaine. C’est en cours d’exploration. Peut-on s’égarer en janvier pour finir la saison ? Il y a toutes sortes de complications, comme vous pouvez l’imaginer, avec ça.”

Le souhait de Ross Brawn est donc de débuter la saison en Europe avec des Grands Prix à huis-clos : “Notre opinion est qu’un départ européen sera probablement favorable et cela pourrait même être des Grands Prix à huis-clos. Nous pourrions avoir un environnement très fermé, où les équipes viendraient sur des charters, nous les canaliserions dans le circuit, nous nous assurerions que tout le monde est testé, autorisé et qu’il n’y a aucun risque pour personne.”

“Avoir des courses sans spectateurs n’est pas génial, mais c’est mieux que l’absence totale de course. Nous devons nous rappeler qu’il y a des millions de personnes qui suivent le sport assis chez eux. Beaucoup d’entre eux sont isolés et être capable de maintenir le sport en vie et de faire du sport et de divertir les gens serait un énorme bonus dans cette crise que nous avons. Mais nous ne pouvons mettre personne en danger.”