F1: Wolff met en garde Ferrari sur l’utilisation des consignes

F1: Wolff met en garde Ferrari sur l’utilisation des consignes

Même si Toto Wolff comprend la consigne imposée à Charles Leclerc ce dimanche lors du Grand Prix de Chine , le patron de l’écurie Mercedes tient tout de même à avertir la Scuderia Ferrari que sa politique sur les consignes aux pilotes pourrait créer un  précédant dangereux.

“C’est une situation délicate, bien sûr, parce que vous aimeriez avoir la voiture la plus rapide pour traquer vos adversaires,” a déclaré Toto Wolff après le Grand Prix de Chine. “Sebastian a dit qu’il était plus rapide, Ferrari l’a écouté et les positions ont été inversées. Mais ça reste une situation piégeuse pour une équipe.”

“Quand vous commencez à faire ce genre de choses, cela peut devenir très compliqué à gérer parce qu’il faut toujours se justifier ensuite. Pourquoi c’était la bonne décision, à cet instant ? Vous vous exposez à des problèmes et risques d’appels radio de vos pilotes à chaque course et qu’à chaque fois l’un des deux dit qu’il est plus rapide que l’autre.”

Wolff a ensuite parlé de son expérience avec les pilotes qu’il a eu à manager  : “Ce n’est pas une situation facile. Nous y sommes allés avec Nico et Lewis, et nous y sommes allés aussi avec Valtteri et Lewis. Nous avons eu une situation aujourd’hui où ils se poussaient très fort l’un l’autre, prenant le risque de ne pas finir la course. Ce n’est donc pas seulement un problème Ferrari. Chaque équipe a ce problème si vous avez deux pilotes alpha.”