F1/ Whiting : les suspensions ne doivent pas "affecter la performance aérodynamique de la voiture"

F1/ Whiting : les suspensions ne doivent pas "affecter la performance aérodynamique de la voiture"

Les suspensions ont vivement animé de nombreux débats lors des essais hivernaux 2017 à Barcelone. En cause, celles des monoplaces des écuries Mercedes et Red Bull, ne seraient pas conformes à la réglementation de la FIA.

À l’origine de tout cela, c’est bel et bien la Scuderia Ferrari qui est à l’origine des rumeurs. L’équipe italienne est celle qui a envoyé un courrier à la FIA pour dénoncer le développement technique des suspensions des teams de Wolff et Horner, à des fins performantes.

Le directeur de course, Charlie Whiting, a tenu à réaffirmer qu’aucun pilote n’est « autorisé à avoir un système de suspensions qui affecte la performance aérodynamique de la voiture ».

Techniquement, le mouvement des suspensions de Mercedes et Red Bull l’an dernier aurait été utilisé pour produire de la pression hydraulique, qui est stockée puis libérée à un moment donné sur certaines roues. Tout ceci favorisait un bon nombre de chose, tel que l’appui aérodynamique qui permet d’avoir plus de vitesse dans les courbes et pouvoir dépasser. Cette saison, ce développement technique est au sommet des discussions car nous entrons probablement dans une nouvelle ère de Formule 1, en terme d’aérodynamique.

Quentin Jacquet