F1: Verstappen se plaint de la voiture de sécurité virtuelle à Bakou

F1: Verstappen se plaint de la voiture de sécurité virtuelle à Bakou

Max Verstappen estime que le système de la voiture de sécurité virtuelle lui a fait perdre ses chances de monter sur le podium ce week-end lors du Grand Prix d’Azerbaïdjan.

Verstappen commençait à réduire l’écart avec Sebastian Vettel, quand la VSC a été déployée suite à l’abandon de Pierre Gasly. Le néerlandais déplore ainsi avoir perdu  l’adhérence de ses pneus médium pendant le régime de la voiture de sécurité virtuelle.

“J’ai perdu un peu de temps derrière Perez[au départ], je n’avais pas pris de risque,” a déclaré Verstappen. “Ensuite, le rythme que nous avons montré avec les médiums a été bon.”

“Après cette période, avant la VSC, j’ai comblé l’écart de sept ou huit secondes , c’était donc très prometteur. Après la VSC, nous n’avions tout simplement pas de l’adhérence. Je ne pouvais plus pousser. On était en train de glisser et on a décidé de finir quatrième.”

“La température des pneus est la clé à Bakou et on finit par glisser beaucoup plus avec des températures basses, donc ça ne valait pas la peine de prendre beaucoup de risques.”

“La performance à Barcelone dépendra bien sûr des améliorations que tout le monde apportera, mais j’espère que nous pourrons être encore plus compétitifs et combler encore l’écart avec les leaders.”