F1/ Rosberg : La pole de Vettel a prouvé que Ferrari s’est trompée dans la conception de sa SF90

F1/ Rosberg : La pole de Vettel a prouvé que Ferrari s’est trompée dans la conception de sa SF90

Le champion du monde 2016 Nico Rosberg estime que la pole position de Sebastian Vettel sur le circuit Gilles Villeneuve a prouvé que la Scuderia Ferrari s’est trompée dans la conception de sa SF90.

Vettel a décroché sa première pole position de la saison, la première depuis le mois de juillet 2018. Le quadruple champion du monde a battu Hamilton de 2 dixièmes et son équipier Leclerc de 6 dixièmes de seconde.

Cette pole est une bonne opportunité  pour Vettel de décrocher sa première victoire en 2019, mais qui selon Rosberg prouve que Ferrari s’est trompée de concept sur sa monoplace.

“Ce que vous devez comprendre, c’est qu’ils[Mercedes] ont construit leur voiture pour un circuit moyennement rapide. C’est comme entre Monaco et Montréal ; Monaco étant un circuit très lent et Montréal un sensible à la puissance moteur,” explique-t-il sur sa chaîne YouTube.

“Il faut construire la voiture pour qu’elle soit rapide pour tout type de circuit. Alors bien sûr, pour Monaco, ce n’était pas l’idéal, c’est juste des vitesses lentes, il fallait donc plus d’appui et Montréal n’est pas l’idéal non plus parce qu’il faut être plus rapide sur les lignes droites.”

“C’est à ce moment-là qu’il était clair à nouveau comment Ferrari s’est trompée de concept sur sa voiture. Dès qu’on se rend sur l’une des pistes à grande vitesse extrême comme Montréal, dont il n’y en a que deux parce qu’il n’y a que Montréal et Monza, boom ils sont de nouveau devant et ont la voiture la plus rapide.”

“Et quand on va à Monaco,  ils ne sont nulle  part et c’est pareil pour les autres pistes. Ils se sont juste trompés dans leur concept.Ils doivent redéfinir ce concept. Ils doivent rajouter plus d’appui sur la voiture mais il faut du temps pour changer le concept. Cela prend beaucoup de temps, ils doivent donc maîtriser la situation très très rapidement.”