F1: Rosberg pense que Vettel est plus à blâmer dans l’accident avec Leclerc

F1: Rosberg pense que Vettel est plus à blâmer dans l’accident avec Leclerc

Nico Rosberg a donné son avis sur l’incident entre les deux pilotes Ferrari lors du Grand Prix du Brésil. Même s’il estime que les marges d’erreurs sont très petites, le champion du monde 2016 considère que Vettel est plus  à blâmer dans l’incident avec  Leclerc.

“Bien sûr, c’est vraiment dur pour eux et pour l’équipe, ce n’est pas une situation que vous voulez vivre, c’est vraiment horrible, et surtout quand vous êtes chez Ferrari, c’est la pire chose qui puisse arriver au monde,” a expliqué Rosberg sur sa chaîne YouTube.

“Mais en même temps, malheureusement, du point de vue du spectacle, nous voulons tous voir ce genre d’incidents, car ils apportent beaucoup de piquant et d’intensité à tout le monde.”

“J’ai déjà eu cet incident auparavant. C’est très difficile parce que tout le monde essaie de serrer tout le monde autant que possible et de ne pas laisser aucune espace supplémentaire, c’est toujours important.”

“Leclerc a laissé un minimum d’espace à l’extérieur et Vettel, dès qu’il arrive en tête avec sa voiture, commence immédiatement à serrer Leclerc, car dès qu’on avance un peu, on est le dominant, et on peut dicter où aller.”

“Je vois un peu moins de fautes du côté de Leclerc, c’est ainsi que je vois les choses. J’ai moi-même eu des incidents similaires dans une course. Le gars devant pense que vous bougez assez lentement et il est important de faire pression sur l’autre gars vers l’intérieur le plus tôt possible.”

“Vous ne voyez pas que le type devant vous se déplace et qu’il y a des millimètres, alors le temps que vous réalisiez…’oh il se déplace’, vous l’avez déjà touché. C’est juste qu’ils sont tous les deux aussi agressifs que possible et une toute petite chose, ils se sont touchés qu’une fraction de seconde et ça a détruit les deux voitures.”

“Mais j’y verrais un peu moins la faute sur Leclerc parce que Vettel s’est peut-être déplacé un peu trop tôt et trop vite, mais ce sont vraiment de petites choses.”