F1: Ricciardo pense que Sainz mérite le baquet Ferrari

F1: Ricciardo pense que Sainz mérite le baquet Ferrari

Ricciardo a souvent été lié à Ferrari, il était considéré comme l’un des meilleurs prétendants pour remplacer Vettel mais Ferrari a préféré recruter Carlos Sainz. Le pilote australien qui n’a pas expliqué les raisons de l’échec des discussions, juge que Sainz mérite ce baquet Ferrari.

“Il y a eu des discussions depuis quelques années déjà, et cela s’est poursuivi jusqu’à aujourd’hui”, confie Ricciardo à CNN. “Alors oui, je ne vais pas le nier. Mais il est évident que cela n’a jamais vraiment abouti.”

“En fait, je ne sais pas et je n’ai jamais vraiment choisi de m’y plonger à fond. Tout le monde dit que ça irait bien, évidemment, avec mon nom et tout le reste, mais oui, j’essaie de ne pas me laisser emporter émotionnellement dans n’importe quelle situation.”

“Je vois que Carlos est un bon candidat pour l’équipe. Je ne me demande donc pas vraiment “pourquoi pas moi”, je le regarde simplement : Oui, Carlos a eu une très bonne année 2019. Oui, il est un peu en pleine forme en ce moment, et je pense qu’il est bien adapté à leur situation.”

Daniel Ricciardo a finalement décidé de quitter Renault pour McLaren à la fin de la saison. Le pilote australien qui révèle avoir eu des discussions avec l’écurie de Woking depuis 2018, affirme avoir beaucoup réfléchi avant de prendre cette décision.

“Je suppose qu’aucune décision n’est jamais noir ou blanc,”  dit-il. “Et je ne peux pas vraiment vous donner une réponse en noir et blanc. Il n’y a eu aucun moment où, comme une ampoule électrique, il a dit : “Oui, c’est ce que je dois faire. De même, il n’y avait pas quelque chose que j’ai vu chez McLaren, qui a créé cela ou il n’y avait pas quelque chose chez Renault, qui a créé le moment de “je dois aller de l’avant”.”

“Les discussions avec McLaren remontent à avant même, je suppose, 2018, et j’imagine qu’elles ont continué dans le temps. Il est évident que ce n’est pas une décision qui se prend du jour au lendemain. Je suppose que pour comparer aussi les deux, je ne pense pas que ce soit juste.”