F1: Renault vise la quatrième place entre gain de performance et de fiabilité

F1: Renault vise la quatrième place entre gain de performance et de fiabilité

A la veille du début des essais hivernaux, l’équipe Renault nourrit de grands espoirs. L’équipe vise la quatrième place comme l’explique Cyril Abiteboul et tient avant tout à réduire l’écart avec les équipes de pointe.

“Si nous parvenons à réduire de moitié l’écart avec les meilleures équipes, nous aurons bien travaillé, nous avons donc une chance de devenir la quatrième force du plateau” explique Cyril Abiteboul à Auto Motor Und Sport.

Un avis partagé par Nico Hülkenberg, qui disputera sa saison dans l’équipe du constructeur français : “Nous avons travaillé sur tous les fronts et fait un bon pas. Dans la performance et aussi la fiabilité. Nous sommes très différents et nous sommes beaucoup mieux préparés que l’année dernière”.

Le travail effectué à Enstone, sur le châssis de la monoplace, est supervisé par Bob Bell qui rend lui-même des comptes à Abiteboul, tandis que c’est Rémi Taffin qui gère le développement du moteur à l’équipe de Viry-Châtillon.

“Nos collègues de Viry sont très heureux au sujet du moteur. C’est beaucoup mieux que l’année dernière. L’année dernière, nous n’avons pas pu exploiter le potentiel du moteur en raison des inquiétudes concernant la fiabilité”.

“Maintenant, nous pouvons le faire. Le moteur 2018 a déjà bien roulé sur les bancs d’essais avant les premiers essais, en effectuant onze fois la distance de l’an dernier “, ajoute-t-il. Rémi Taffin a lui aussi confirmé que le département moteur de Renault, qui fournira McLaren en plus de Red Bull et Renault cette année, a misé avant tout sur la fiabilité.