F1: Renault souhaiterait fournir une quatrième équipe

F1: Renault souhaiterait fournir une quatrième équipe

Fournissant les unités de puissance à elle-même, à Red Bull Racing ainsi qu’à Toro Rosso, l’écurie Renault compte bien se développer un peu plus, et ainsi fournir une quatrième équipe.

Stratégie d’implantation forte ou stratégie financière, l’équipe française dirigée par Cyril Abiteboul, compte bien s’inscrire un peu plus dans les lignes de la F1, en fournissant une quatrième équipe, ce qui lui donnerait un poids supplémentaire, une année après son retour parmi le championnat, d’autant plus que cela est possible selon le directeur, « nous avons déjà eu la capacité de fournir quatre équipes ».

Le plus compliqué au final, c’est le transfert de ces monoplaces de l’ère V8 à l’ère V6, et c’est ainsi que Renault a commencé a chuté lourdement, à l’image de Red Bull qui dominait largement la F1 à l’époque, « ça a parfois été très difficile au début de l’ère V6 », car désormais, trois années plus tard, le mécanisme est en marche de devenir fiable, car, « tout se limite à la fiabilité », sur le plan humain et développement. Et pour ce faire, le règlement va avantager cette ambition, puisque les pilotes n’auront que trois moteurs pour couvrir l’ensemble des 21 courses du calendrier, « cela rendra les choses encore plus faciles à faire ».

A l’époque, Renault a su fournir d’excellentes unités de puissance, et son directeur ne voit pas ce qui pourrait s’y opposer, étant donné que l’équipe française se développe de plus en plus, surtout pour les autres, « je pense que nous sommes bons pour servir nos clients ». Il conclut surtout sur la prestation donnée aux clients, qui, selon lui, « est la meilleure de l’histoire de la F1 », explique t’il. Maintenant, il faudra prouver beaucoup plus sur le terrain pour qu’une quatrième équipe accepte de travailler avec Renault, et d’envisager d’éventuels partenariats.

Quentin Jacquet