F1: Petrobras va sponsoriser McLaren en 2018, le Coq Sportif avec Renault, Santander quitte Ferrari

F1: Petrobras va sponsoriser McLaren en 2018, le Coq Sportif avec Renault, Santander quitte Ferrari

La valse des transferts étant quasiment terminée au niveau des pilotes, ce sont désormais les partenariats commerciaux qui sont prolongés ou dévoilés. Casio a notamment prolongé récemment son partenariat avec Toro Rosso, mais ce sont deux nouveaux contrats qui ont été et vont être annoncés en vue de 2018. Aucune confirmation officielle pour le moment, mais il se confirme en coulisses que Petrobras sponsorisera l’équipe McLaren l’an prochain.

Le pétrolier brésilien disposait d’un accord commercial avec Williams depuis longtemps et apparaissait encore sur les monoplaces de l’équipe cette année. La rumeur avait déjà envoyé Petrobras chez McLaren plus tôt cette saison et il semble que cela se confirme. Cet accord serait même possible grâce à un montage opéré avec Carlin, qui rejoint la F2 en 2018. L’équipe engagera Lando Norris, protégé de McLaren, et Sergio Sette Camara, Brésilien soutenu par Petrobras.

Un accord serait donc en vue entre Carlin et McLaren pour récupérer Petrobras et, possiblement, aider Sette Camara. Zak Brown s’est en tout cas montré optimiste et confirme que ce sont deux sponsors que McLaren doit encore annoncer : “Commercialement, notre dernier trimestre de l’année va être très bon. Nous avons signé deux sponsors qui doivent encore être annoncés, donc les gens doivent s’attendre à voir plus de grandes marques sur les McLaren l’an prochain”.

McLaren n’est pas la seule à avoir sécurisé un contrat avec un nouveau partenaire puisque Renault a signé avec le Coq Sportif pour l’année prochaine. La marque française de prêt-à-porter et d’équipement sportif ornera la carrosserie des futures monoplaces de Hulkenberg et Sainz et fournira également l’équipement vestimentaire pour les employés du constructeur au losange.

En revanche, Ferrari a subi un revers commercial avec le départ de Santander qui préfère quitter la Formule 1. La banque espagnole est arrivée en Formule 1 en 2010, lorsque Fernando Alonso est arrivé chez Ferrari. Le sponsor a continué à s’apposer sur les carrosseries rouges après le départ du pilote et payait 30 millions à l’année. Ferrari a voulu renégocier le contrat les liant et faire de Santander un sponsor plus important et plus lucratif, ce qu’a refusé la banque, quittant la F1 par la même occasion.