F1 : Les pénalités moteur simplifiées et légèrement revues pour 2019

F1 : Les pénalités moteur simplifiées et légèrement revues pour 2019

La FIA a ajusté les pénalités et la manière dont elles seront appliquées aux grilles de Formule 1 en 2019, dans l’espoir que cela encouragera les pilotes pénalisés à revenir et à se qualifier. En 2018, la FIA a établi que les pilotes ayant plus de 15 places de pénalité moteur doivent se rendre à l’arrière de la grille.

Lorsque cela touche plus d’un pilote, la directive suit l’ordre dans lequel l’infraction a été commise. Cela a conduit à des scénarios souvent absurdes dans lesquels les pilotes quittaient leur garage avant le début de la première séance d’essais et se garaient à la fin de la pitlane, le moteur coupé. Ainsi, le conducteur avait une position d’avance sur quiconque se joindrait à la file d’attente après lui.

Pour y mettre fin en 2019, les pilotes pénalisés prendront désormais leur place sur la grille, à tour de rôle, et selon l’ordre dans lequel ils se sont qualifiés. Il s’agit d’encourager les pilotes à signer des chronos lors des séances qualificatives. La FIA a également établi que les pilotes n’étant pas dans les 107 % et qui prennent le départ, seront de toute façon placés à l’arrière, et derrière les pilotes qui se voient imposer des pénalités moteur.